leral.net | S'informer en temps réel

Marche de l’opposition du 9 février : Les camarades de Niasse qualifient cette stratégie de nihiliste et d’insurrectionnelle


Rédigé par leral.net le Vendredi 2 Février 2018 à 10:24 | | 0 commentaire(s)|

Avant-hier, l’opposition avait annoncé une marche le 9 février, et le Secrétariat Politique Exécutif (SPE) de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) a qualifié leur attitude de « stratégie nihiliste et à tendance insurrectionnelle qui s’emploie à jeter le discrédit sur les Institutions de la République et à saper les fondements de notre modèle démocratique, en faisant fi des intérêts de notre pays ».

Dans un communiqué qui nous est parvenu, le SPE fait bien la part des choses entre les difficultés objectives liées aux limites des ressources d’un pays en développement et cette volonté rageuse et antipatriotique, de faire feu de tout bois, pour satisfaire un réflexe revanchard, en se livrant désespérément à des constructions laborieuses, pour redorer le blason de délinquants notoires, qui ont pillé, pendant de longues années, les ressources de notre pays.

« Visiblement, une certaine opposition est incapable d’appréhender ce type d’enjeux, dans la mesure où même la visite du Président de la République française, Monsieur Emmanuel Macron, fait l’objet du même réflexe de politique politicienne, alors que les questions liées à l’éducation, à l’environnement et à la santé sont au cœur des stratégies de développement des pays du Tiers-monde. Comble de l’incohérence, les nationalistes épidermiques et à géométrie variable sont ceux-là même, qui prétendent placer un rapport d’une organisation internationale au-dessus de la Justice de notre pays », se désolent les camarades de Moustapha Niass dans leur communiqué.

Qui font confiance à l’intelligence de leurs concitoyens. « Les Sénégalais ont une parfaite compréhension des priorités et des impératifs liés au développement de notre pays, dans l’unité, la paix et la solidarité. Et la vérité finira toujours par triompher sur la haine et les faux-semblants », déclare le SPE.

Par ailleurs, le SPE s’est incliné devant la mémoire de Fallou Sall, le pêcheur sénégalais tué par les garde-côtes mauritaniens. Dans cette affaire, Niasse et Cie soulignent « qu’aucune situation ne saurait justifier une mort d’homme, d’autant plus que les cibles ne sont jamais armées ».

Avant d’évoquer les liens des deux pays. « Le Sénégal et la Mauritanie sont parties prenantes d’une histoire et d’une géographie qui les condamnent à coopérer, dans l’intérêt mutuel des deux pays, des deux peuples et d’une sous-région, qui a besoin de parachever l’intégration en cours, dans la paix, la stabilité et la sécurité », note-t-il.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos