a
leral.net | S'informer en temps réel

Me Mounir Balal : « Imam Alioune Ndao ressemble à Imam Ali Ibn Abou Talib …»

Plaidant l’innocence de son client Imam Alioune Ndao à l’instar de ses confrères, Me Mounir Balal a fait ce jeudi, un beau témoignage sur lui devant la Chambre criminelle spéciale de Dakar. L’avocat a comparé son client qui risque 30 ans de travaux forcés pour des faits liés au terrorisme, au prophète des Chiites, Imam Ali Ibn Talib.


Rédigé par leral.net le Jeudi 31 Mai 2018 à 17:09 | | 0 commentaire(s)|

« Imam Alioune Ndao, cette honorable personne ressemble à Imam Ali de par sa sagesse, son amour pour la paix et la religion », a insisté à la barre Me Mounir Balal les yeux rivés sur l’accusé en ce 27e jour du procès.

Avant d’ajouter : «  J’ai assisté à tout le procès monsieur le juge. Tous les jours, je rejoins Imam dans le box des accusés pour le saluer et échanger avec lui. Mais, il m’a subjugué. C’est un homme doux, humble et résigné. Et, ce n’est du hasard, parce que Dieu a dit dans le Coran: tournez-vous vers la religion et vous serez lumière », témoigne-t-il.

« Imam Ndao n’avait pas dit aux gendarmes je forme mes élèves pour qu’ils deviennent des combattants Djihadistes»

Parlant des faits, Me Mounir Balal a expliqué que la preuve que son client n’est pas pour le Jihad violent, il avait dit aux gendarmes dans le procès-verbal numéro 74 du 27 octobre 2015, qu’il formait les élèves de son Daara pour qu’ils trouvent un emploi à leur sortie. « Et non, je les forme pour qu’ils deviennent des combattants Djihadistes. Mais, le procureur qui a voulu vaille que vaille lui imputer un fait, du fait de la faiblesse de son dossier, a évoqué son plan de développement local. Alors qu’Imam n’a rien articulé dans ce document, en vue de la commission d’un acte de terrorisme. Pour sa mise en œuvre, il  l’avait déposé au niveau de la table du gouverneur pour bénéficier un appui de l’Etat, deux ans avant son arrestation.

Le fait qu’il ait dit aussi qu’il était pour l’instauration de la Charia, est son droit le plus absolu. Et, il a bien précisé qu’on passera par le dialogue parce qu’on partage le pays avec des personnes d’autres confessions », plaide la robe noire.

Qui poursuit : « Je suis Djihadiste pur et dur ne doit aussi choquer personne. Dieu a dit dans le Coran: le Jihad est l’une des portes du paradis que j’ai ouvert à mes amis », a-t-il prêché.   




 
 
Kady FATY Leral



Cliquez-ici pour regarder plus de videos