leral.net | S'informer en temps réel

Me Ndèye Fatou Touré: "J’ai le sentiment que nous ne sommes plus dans un procès équitable"


Rédigé par leral.net le Mercredi 18 Juillet 2018 à 12:55 | | 0 commentaire(s)|

A la reprise de l’audience à 11h 18, la défense du député-maire Khalifa Sall et Cie a montré toute son indignation face à l’évacuation de la salle d’audience. Me Ndèye Fatou Touré qui a parlé au nom de ses confrères, a craché ses vérités au juge Demba Kandji, l'obligeant à revenir sur sa décision.

« Le droit conventionnel prime sur le droit interne. Parmi les éléments fondamentaux du droit à un procès équitable reconnu par la charte universelle des Droits de l’homme et des peuples, le pacte international, dont la Cedeao s’est pliée lors de sa décision, le public doit assister aux débats par devoir de transparence. Donc, vous violez le droit de Khalifa Sall et Cie de leur droit à un procès équitable », a craché Me Touré, très en verve.

Qui poursuit : « J’ai le sentiment que nous ne sommes plus dans un procès équitable. Avant votre décision et après votre décision, vous avez refusé à mes confrères de faire des observations. Il faut gérer le procès dans les limites de la norme. Khalifa Sall et Cie doivent être entourés par le public. Il y a une rupture dans la transparence et la gouvernance de ce procès », a-t-elle martelé

Lui emboîtant le pas, Me Borso Pouye informe : « J’ai vu les forces de l’ordre conduire qu’elqu’un manu militari dans le box des accusés avant de le conduire à la cave. Des témoins aussi ont été évacués de la salle d’audience. Je réitère qu’on est en train de violer le droit de nos clients à un procès équitable ».

Mais à peine a-t-elle terminé, le président de la Cour a demandé aux forces de l’ordre de faire libérer le mis en cause et de laisser le public accéder dans la salle d’audience.






Kady FATY, leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos