Mécontente des investitures : Ndèye Amy Dioum gèle ses activités au Bureau politique du Pds


Rédigé par leral.net le Samedi 17 Juin 2017 à 09:02 | | 0 commentaire(s)|

Les mouvements d’humeur suscités par les investitures au niveau des listes en lice aux élections législatives ne s’estompent toujours pas. Cette fois-ci, c’est au sein du Pds, membre de la Coalition gagnante Wattu Senegaal, dirigée par l’ancien chef d’Etat, Abdoulaye Wade, que la grogne se fait sentir.

En effet, Ndèye Amy Dioum, membre du Bureau politique du Pds, non moins responsable politique à Thiès, est montée au créneau pour dénoncer avec la dernière énergie les investitures au sein de la coalition.

Jointe au téléphone le jeudi 15 juin, elle a étalé toute son indignation de constater l‘absence des jeunes sur la liste nationale de Wattu Senegaal. Pour elle, tous les responsables devaient descendre au niveau de leur base pour porter les listes départementales.

Poursuivant sur ses diatribes contres les investitures, elle a déploré le nombre de sièges accordés au Pds, considéré à son avis comme le parti majoritaire dans ladite coalition. Elle a ainsi informé que le parti de l’ancien président a mal négocié pour se retrouver avec seulement 17 hommes investis et à peu près 13 femmes.

Et de surcroît, poursuit-elle, les autres partis alliés de moindre ampleur, occupent les bonnes places sur la liste nationale. Pis, Ndeye Amy Dioum a contesté fortement le choix de Mamadou Lamine Massaly pour diriger la liste départementale de Wattu Senegaal à Thiès.

A son avis, le choix a été porté sur une personnalité impopulaire, tout en faisant appel ainsi aux mauvais scores enregistrés par M. Massaly lors des derniers scrutins.

Elle a notamment fustigé le mode de désignation des candidats basé selon elle, sur les rapports qu’on aurait avec le président Wade ou avec son fils Karim Wade.

Donc, pour elle, beaucoup de responsables à la base ne sont pas pour l’investiture de Massaly au niveau du département, en dépit des appels à la raison faits par le parti. Sur sa carrière politique, elle a enfin informé qu’elle va geler toutes ses activités politiques, le temps de rencontrer le Secrétaire national du Pds, Abdoulaye Wade