leral.net | S'informer en temps réel

Même en France, on ne veut plus des symboles en l’honneur de Faidherbe


Rédigé par leral.net le Mercredi 27 Juin 2018 à 11:03 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Le Sénégal n’est pas seul pays à vouloir se débarrasser des symboles à la gloire de Faidherbe. En France d’où il est originaire, des voix s’élèvent pour débaptiser les rues qui portent son nom. En effet, mardi matin, des membres de l’association Survie ont collé un autocollant sur le panneau de la station de métro Faidherbe-Chaligny, dans le 11e arrondissement de Paris.

Une station de métro parisienne de la ligne 8 a durant quelques instants changé de nom, mardi matin. Des militants de l’association Survie ont apposé un autocollant sur l’un des panneaux, rebaptisant ainsi la station "Faidherbe – Chaligny" en "Faidherbe – ça suffit!".

Cette action symbolique fait partie d’une campagne lancée en avril dernier pour commémorer le 200e anniversaire de la naissance de Louis Léon César Faidherbe. Ce militaire, qui s’est principalement illustré dans la guerre franco-prussienne de 1870, a également été gouverneur du Sénégal et une importante figure du colonialisme français.

"Faidherbe doit tomber"

Pour Thomas Borrel, porte-parole de Survie, "on ne peut plus accepter, au 21e siècle, que nos rues et nos stations de métro rendent hommage à des personnalités qui ont incarné un système d’oppression aujourd’hui largement condamné". Cette campagne vise donc à "faire tomber" tous les symboles du colonialisme intégrés dans l’espace public, en les débaptisant.

En France, de nombreuses villes ont rendu hommage au général Faidherbe en attribuant son nom à des rues ou en faisant ériger des statues, comme un bronze installé à Lille, lieu de naissance du militaire. C’est d’ailleurs dans la cité du Nord que doit s’achever ce samedi 30 juin la campagne "Faidherbe doit tomber".

Leral avec Bfmtv