leral.net | S'informer en temps réel
7 B

Mondial 2018: Pourquoi Diao Baldé Keïta était sur le banc...

Sur les 270 minutes de l'équipe nationale à la Coupe du monde, Keita Diao Baldé n'a joué que 80, l'attaquant sénégalais qui ne serait pas à 100 % de ses moyens physiques est ainsi resté deux matches sur le banc. Retour sur les vraies raisons d'une banquette.


Rédigé par leral.net le Mercredi 18 Juillet 2018 à 11:12 | | 0 commentaire(s)|

C’est à Vittel dès l'arrivée de l'équipe à l'hôtel Hermifage, filiale du club Med que la brouille a commencé. Ayant débarqué avec une blessure musculaire à la cuisse, le joueur de Monaco avait néanmoins l'ambition de participer pleinement à la Coupe du monde pour réaliser son "rêve de gamin". Pour cela, il a sollicité les services d'un physiothérapeute italien. Ce dernier est resté au chevet de l'ancien attaquant de la Lazio et pendant un mois, ils ont travaillé ensemble à Monte-Carlo.

La fédération éconduit son médecin personnel

Naturellement, Keïta Baldé a invité son médecin italien à prendre part au stage de préparation des "Lions" à Vittel. Malheureusement, l'accès à la Tanière a été refusé à Agostino Alesion par les fédéraux, qui l'ont considéré comme un intrus. Informé de la situation, Keïta Baldé a descendu de sa chambre pour arrondir les angles. Mais c'était sans compter avec le niet catégorique des dirigeants sénégalais qui n'ont pas été au préalable informés de la situation. Sans broncher, le joueur de Monaco après concertation avec son médecin traitant, a décidé que ce dernier change d'hôtel.

Mais déçu de ne pas avoir l'opportunité d'achever son travail qu'il a commencé depuis un mois, le toubib italien lâche : "Depuis plus d'un mois, c'est la première fois que Keïta Baldé s'entraîne collectivement. Visiblement, il n'est pas à 100 % de ses moyens. C'est un compétiteur, il est jeune. Mais, si les médecins l'autorisent à jouer sans pourtant qu'il n'ait fini son programme de rééducation, il va rechuter et risquera de rester huit mois sans jouer."

Keïta, un bon état d’esprit

Le joueur de l’AS Monaco n'a pu cacher son amertume. Car, il avait à cœur de jouer sa participation lors de la phase du Coupe du monde, malheureusement le staff technique a mis en avant son dossier médical. Un peu désarçonné, mais au finish l'attaquant sénégalais a compris la décision du staff qu'il a eu néanmoins du mal à accepter, sachant que son heure allait sonner face à la Colombie, pour la troisième et dernière journée du groupe H.





Record



Cliquez-ici pour regarder plus de videos