leral.net | S'informer en temps réel

Multitude de candidatures à la mairie de Diourbel : L’arbitrage de Macky Sall sollicité

Souleymane Gadiaga alerte sur la multitude de candidatures de responsables de Bby à la mairie de Diourbel. Le leader de "l’Initiative pour une candidature consensuelle" (I2C), invite le Président Macky Sall à intervenir.


Rédigé par leral.net le Lundi 2 Août 2021 à 13:47 | | 0 commentaire(s)|

Multitude de candidatures à la mairie de Diourbel : L’arbitrage de Macky Sall sollicité
La mairie de Diourbel aiguise des appétits. Rien que pour la coalition au pouvoir, au moins quatre potentiels candidats sont déjà sur le terrain. Ces nombreuses déclarations de candidature de responsables de Benno Bokk Yakaar (Bby) ne laissent pas indifférent Souleymane Gadiaga.

Le rappel à l’ordre du président de la coalition à Kaffrine et sa mise en garde contre d’éventuelles listes parallèles, ne semblent pas avoir été entendus à Diourbel. Ce membre du Secrétariat exécutif national de l’Apr et leader du cadre de réflexion dénommé "Initiative pour une candidature consensuelle" (I2C), invite le Président Macky Sall à «s’impliquer en organisant une concertation» entre tous les prétendants membres de son parti et de Bby.

«Depuis l’annonce du président de la République de la tenue des élections territoriales au mois de janvier 2022, les déclarations de candidature foisonnent, non seulement au mépris des principes élémentaires de solidarité, de partage et de concertation qui doivent fonder l’action politique, mais surtout, au mépris de l’unité, de la cohésion des partis et coalitions de partis», regrette M. Gadiaga.

Par ailleurs coordonnateur des arabisants de l’Apr, il rappelle que la mission de I2C est de «fédérer toutes les forces pour assurer une victoire éclatante» à la coalition Bby. Et, souligne-t-il, «cela passe nécessairement par une candidature consensuelle, ce qui est loin d’être le cas à Diourbel».

Cette pluralité de candidatures, même déclarées, pourrait faire l’affaire de l’opposition. Même si celle-ci ne bouge pas encore assez en direction des élections, une éventuelle unité réduirait les chances de la majorité.

M. Gadiaga a d’ailleurs rappelé que c’est cette division du camp présidentiel qui l’avait conduit à sa défaite en 2014, au profit de Malick Fall, même si ce dernier a rejoint la mouvance présidentielle. Encore que rien ne garantit que le candidat qui sera désigné par le président de l’Apr, sera suivi par les autres.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page