leral.net | S'informer en temps réel

"Ndeup" familial chez les Sakho: Double Less et ses fils lavent leur linge sale


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Septembre 2017 à 14:29 | | 0 commentaire(s)|

Les retrouvailles entre Double Less (son vrai nom: Mamadou Sakho) et ses deux fils, Oumar Sakho alias Balla Gaye 2 et Sa Thiès, ainsi que leurs préparateurs mystiques et autres proches, ont finalement eu lieu, mercredi dernier chez l’ancien seigneur des arènes, à Keur Massar.

A la suite d’un profond désaccord entre Double Less et ses deux héritiers sur certains sujets, l’ancien lutteur s’est ouvert à un certain Bodiang, qui est leur homme de confiance. Celui-ci s’est saisi du dossier. Et il avait fixé un rendez-vous pour un conclave après la Tabaski.

Une rencontre qui devait se faire en présence de Sa Thiès, qui était un moment en France. Au rendez-vous, selon plusieurs de nos sources qui ont assisté à ce conclave, il y avait : Commissaire, Bodiang, Sidya, Sané, Sa Thies, Balla Gaye 2 et bien évidemment, Double Less.

Double Less récupère ses fils

Le mot d’ordre pour cette rencontre, qui s’est déroulée loin des oreilles indiscrètes, était de se dire la vérité dans la sincérité et dans l’intérêt commun. Du coup ni Double Less, ni ses fils, encore moin les autres, ne devraient avoir de la gêne pour se regarder en face et se dire tout ce qui brisait leur cœur. L’on nous rapporte que les choses se sont passées comme prévu. Toutes les bonnes questions ont été posées. Mais à ces bonnes questions, toutes les bonnes réponses ont été servies aussi.

Bassirou Babou persona non grata, Less devient manager de ses fils.

Comment Babou a-t-il hérité les licences de Balla Guèye 2 et Sa Thiès ? A cette question, Double Less a expliqué qu’il avait «confié» ses fils à Babou, parce qu’il était alité. Pis, il a ajouté que de cette mission confiée à Babou, il n’en est sorti que des regrets et des déceptions.

Ainsi, Less a informé l’assistance que ledit manager prenait les 10% à sa place, pour ne lui offrir qu’un modique montant. Comme si les rôles étaient inversés : Babou devenait manager attitré des fils de Double Less pendant que ce dernier était réduit au rôle de simple assistant. L’assistance a fini par tirer une conclusion, en disant à Double Less que la faute lui incombait, pour s’être attaché les services de Babou.

L’ancien lutteur aurait même fait d’autres révélations au sujet de Babou, que la moralité ne permet pas de dévoiler dans la presse. Au final, les participants à la « réunion familiale » ont demandé à Double Less s’il était prêt de continuer à gérer les intérêts de ses fils ou à céder la « tâche » à un autre. « Je récupère mes enfants. Je reste leur manager attitré », a sèchement l’ancien lutteur. Une réponse notée et acceptée par l’assistance.

Babou largué, Balla récupère leur licences

L’autre étape, c’est la mise au placard de Babou. Si Double Less « récupère » ses enfants, il était normal que leurs licences soient retirées des mains de Babou. Alors, comment faire pour régler cette situation ? Les participants n’’ont pas non plus cherché loin. Ils n’ont pas non plus trop remué leurs méninges. Eh bien, il a été décidé de larguer tout bonnement Bassirou Babou.

Celui-ci avait le soutien de Balla Guèye 2, qui lui avait confié leurs licences. A ce propos, le lion de Guédiawaye a rassuré que leurs licences sont déjà avec lui. Donc, aucun problème ne se posera plus. Le Lion de Guédiawaye aura juste besoin de remettre à son papa leurs licences. Même si cela n’a pas été fait séance tenante, l’on ne doute pas que ça ne va pas tarder. Double Less peut retrouver le sourire. Ainsi que sa quiétude.

Ce que Balla et Sa Thies reprochent à Double Less

Il est vrai que Balla Guèye 2 et Sa Thiès étaient quelque peu sur leurs nerfs. Cela, à la suite des sorties récentes de leurs père dans la presse. Double Less avait étalé à la place publique, leur différend. A ce sujet, Balla Guèye 2 et Sa Thiès ont exprimé leur désapprobation. Ils ont dit tout haut ce qui leur a fait mal. « Ils ont dit qu’ils n’apprécient pas que leur père parle de leurs problèmes à la presse. Ainsi, Balla et Sa Thiès ont exigé de Double Less de ne plus parler dans les médias, de leurs problème familiaux.

"ls sont même allés beaucoup plus loin que ça. Car ils ne veulent plus que Double Less fasse des analyses de combats. Ils soutiennent que les autres lutteurs peuvent mal interpréter ses propos par le fait qu’il a des fils lutteurs", affirment plusieurs participants à ce conclave, peu nombreux à accepter d’être cités dans nos colonnes.

« L’erreur est humaine. Chacun a reconnu ses erreurs pour présenter ses plates excuses », nous confie une autre de nos sources.



Source : Sunu Lamb



Cliquez-ici pour regarder plus de videos