leral.net | S'informer en temps réel

Nétali : Convocation de Cheikh Ahmadou Bamba par le Gouverneur Merlin à Dakar


Rédigé par leral.net le Mercredi 2 Mars 2016 à 03:46 commentaire(s)|

"Cheikh Ahmadou Bamba était accompagné de quelques uns de ses disciples dont les plus en vu étaient, Cheikh Massamba Mbacké, Cheikh Balla Thioro et son fils Cheikh Mouhamadou Moustapha. A leur arrivée à Dakar en milieu de journée, le Cheikh et sa délégation ont été accueilli par Jean Thiam, qui leur a ouvert sa demeure avec une grande hospitalité.

Le gouverneur Merlin, quant à lui, a fait appel à Doudou Seck, l'interprète, pour que celui ci l'avise sur le comportement à adopter devant le grand marabout afin de ne pas l'offenser. Doudou Seck qui fut alors témoin lors de la confrontation du 5 septembre, lui déconseilla d'appeler le Cheikh à l'heure de la prière ou de le recevoir dans une pièce où il y a une présence féminine ou encore de se montrer bavard sous peine de voir l'audience écourtée de son plein gré.
Pour suivre le conseil de l'interprète, le gouverneur le convoque après sa prière de la mis journée.
Arrivé dans les lieux, Cheikh Ahmadou Bamba commença par purifier le bureau avec de l'eau avant d'y étaler son écharpe pour y poser le saint Coran qu'il tenait. Ensuite il effectua une prière.
Le gouverneur Merlin ne manqua guère qualifier les actes du Cheikh de discriminatoire à leur encontre. Après avoir certifier sa bonne foi, Khadim Rassoul leur fit savoir qu'il était nécessaire de purifier le bureau au préalable vu la sainteté du livre qu'il allait y poser; concernant la prière, le Cheikh soutient que les lieux étaient si bien décorés seul l'adoration de Dieu y était appropriée.
Merlin commença à formuler de long discours quand brusquement le marabout l'interrompt pour lui dire d'entrer dans le vif du sujet car il n'avait pas le temps.
Cette réaction avait fortement intimidé le gouverneur qui est allé droit au but en reconnaissant la responsabilité d'avoir constitué comme prisonnier le Cheikh en 1895 alors que celui ci était innocent. Devant les excuses que lui présente Merlin, Cheikhoul Khadim réitère son engagement envers le Tout-Puissant et leur répondit qu'il n'y a jamais eu de confrontation entre eux et que tout ce qui c'est passé découle de son pacte avec Dieu.
Le gouverneur poursuit et formule le vœux d'être tenu informé des besoins financiers du marabout afin d'y subvenir. Cheikhoul Khadim lui répondit: " le Seigneur m'a comblé bien avant vos naissances, et sachez qu'à part Dieu personne n'est en mesure de subvenir à mes besoins".
Ensuite Merlin lui témoigna une reconnaissance que le Cheikh rejeta en lui disant :" sachez que vous montrez une reconnaissance qui ne vous sera jamais rendu."
Pour finir, le gouverneur voulu remettre de l'argent à Serigne Touba qui refusa catégoriquement de le toucher avant d'inviter Serigne Mouhamadou Moustapha, qui voulait le prendre, à faire de même. Le marabout ordonna ensuite à Serigne Massamba de réciter le poème qu'il lui avait demander d'apprendre 5 à 7 ans plus tôt. Dans ces vers, Cheikh Ahmadou Bamba atteste ne jamais se tourner vers autre que Dieu et que son pacte avec le Tout Puissant n'a pas de délai de prescription. Il ajoute que même en ce jour où l'ennemi retournerai vers lui avec de meilleures intentions, le Seigneur restera sa seul orientation."

Serigne Khadim Gaydel Lô


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page