Leral.net - S'informer en temps réel

"On m'accuse de la mort de mon beau père et ma mère me déteste... "

Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Mai 2015 à 11:45 | | 0 commentaire(s)|

Ma mère a rencontré mon beau père lorsque j'avais cinq ans et ma sœur trois ans. En 2001, ma mère et mon beau père décident de quitter la région où nous vivions pour une autre.


"On m'accuse de la mort de mon beau père et ma mère me déteste... "
Mais le problème qui se posait c'est que deux ans plus tard, mon beau père abusa sexuellement de ma sœur et moi... Bien entendu ma mère n'a jamais voulu nous croire tant elle était folle de cet homme. Donc je me suis réfugiée dans les bras de mon père pour lui en parler. Et il m'a tout de suite crue et m'a juré qu'il fera quelque chose.

Les années passent et j'arrive à l'âge de 17 ans, donc en 2013. Avec mon beau père c'est très tendu (je ne me suis jamais entendu avec cet homme de toute manière) et les paroles blessantes fusent de tous les cotés.

A chaque dispute, je suis prête à lui tomber dessus tant il m'énerve mais évidemment ma chère mère le défend...

Arrive l'année de mes 18 ans et je peux vous dire que cette année restera gravée à vie en moi...

Lorsque je m'étais plainte à mon père dix ans plus tôt, je lui avais juré qu'à mes 18 ans, je porterais plainte contre mon beau père. Et c'est ce que j'ai fait.

Le 10 novembre 2014, je porte plainte officiellement contre mon beau père pour abus sexuel sur mineur. Mon père me suit et ma sœur aussi... Sauf que ma sœur décide au dernier moment de se rétracter... Ma mère ne me parle plus et la tension est vraiment très tendue à la maison.

Les jours passent et arrive ce fameux 14novembre 2014 : je suis en classe, c'est ma dernière heure de cours et là je vois la principale du lycée qui arrive paniquée dans ma salle et me demande de rentrer à la maison de toute urgence. Je lui en demande les raisons mais elle ne dit rien. Alors affolée, j'appelle pour savoir ce qui se passe.

Au bout du fil, mon père qui me dit que mon beau père s'est donné la mort au bout d'une corde...

J'ai fondu en larmes comme jamais en pensant à mon frère (cet homme et ma mère ont eu un fils) et surtout à ma mère.

Ayant peur de la réaction de ma mère, je décide de me réfugier chez mon meilleur ami pendant une semaine. Je n'ai pas arrêté de pleurer en me disant "est ce que c'est de ma faute ? Si je n'avais pas porté plainte, est ce qu'il serait encore en vie ? Une semaine plus tard, je rentre donc chez moi avec une énorme peur que ma mère me frappe. Même si elle ne m'a pas tapée je vois toute la rancune qu'elle a pour moi rien que dans son regard.

La nouvelle de son suicide se repend très vite et très vite on m'accuse d'être la meurtrière de mon beau père : les gens me critiquent, se poussent quand je passe, à la limite me crachent dessus... J'ai perdu beaucoup de gens et beaucoup m'ont dit que je méritais d'être derrière les barreaux. Ma mère m'a dit "tu as tué l'homme de ma vie. Tu devrais avoir honte"...

Je voulais juste qu'il reconnaisse enfin ses torts envers ma sœur et moi c'est tout, je ne voulais pas faire de mal.

Tous les jours depuis maintenant 17 mois, je repense à cet homme et je me dis que peut être que c'est vrai : je l'ai poussé à se tuer et que j'ai détruit ma famille. J'ai enlevé le mari de ma mère et le père de mon frère.

J'aurais toujours ce drame sur la conscience...

afrik53.com


Titre de votre page