leral.net | S'informer en temps réel

Paiement de l’amende de Karim Wade : le Pds rejette en bloc la proposition “machiavélique” de Idrissa Seck


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Juin 2018 à 15:58 | | 0 commentaire(s)|


Le Parti démocratique sénégalais (Pds) rejette manifestement la proposition du leader de Rewmi. Un Idrissa Seck qui propose aux fils d’emprunt de Wade, de mettre la main à la poche pour solder l’amende de Karim estimée à 138 milliards de Fcfa, sous la médiation de Me Alioune Badara Cissé et du Pr. Serigne Diop.

« Les fils d’emprunt de Wade doivent contribuer pour solder l’amende de Karim Wade ». C’est la proposition du président de Rewmi. Un Idrissa Seck qui propose l’ancien médiateur de République, Serigne Diop, et l’actuel médiateur, Alioune Badara Cissé pour discuter avec Macky Sall. Afin que tous les fils d’emprunt de Me Wade contribuent pour payer l’amende de Karim Wade estimée à 138 milliards de francs.

Les mots sont clairs, la proposition du parti Orange affichée. Cependant cette sorte de « quête populaire» proposée, est perçue comme du sable dans le couscous libéral. Puisque pour les partisans du père de Karim, Idrissa Seck veut semer le doute dans la tête des Sénégalais. Confortant du coup l’inéligibilité de la candidature de Karim Wade. Pis, les libéraux sont persuadés que cette proposition du chef de file de Rewmi, est un stratégie qui cautionne la culpabilité de Karim Meissa Wade quiselon eux, est victime d’une injustice notoire de la part du régime apériste conduit par son chef Macky Sall.

Mayoro Faye, chargé de la communication du Pds : « cette proposition n’engage que Idrissa Seck et ne mérite pas d’être étudiée. Nous ne verserons pas dans une polémique quelconque. Karim Wade s’apprête à rentrer pour faire à son devoir et remplir correctement sa mission de candidature. Donc, nous concentrons tous nos effort à remobiliser et organiser la base, préparer le retour triomphal de notre candidat et se donner les moyens de préserver sa candidature face aux multiples tentatives de sabotage et diabolisation initiées par le régime de Macky Sall, ses allies politique et ses complices du pouvoir judiciaire ».

Toujours selon les affidés de Me Wade, accepter cette proposition, c’est tomber dans le piège machiavélique de Idrissa Seck, qui use et abuse d’astuces politiciennes pour attester un forfait d’un potentiel candidat à la présidentielle de 2019. « Wade n’a pas de fils d’emprunt mais des fils et héritiers politiques. Dont l’un d’entre eux, est l’actuel président de la République, d’autres sont d’anciens Premiers ministres et parlementaires. Nous rejetons en bloc la proposition d’idrissa Seck parce que cela voudrait dire que Karim Wade a détourne de l’argent. Alors qu’il n’a détourné aucun franc. Il s’agit d’une justice aux ordres, des magistrats aux ordres qui ont réglé un contentieux politique. Et ce contentieux se règlera politiquement. Il est hors de question que Karim paye un franc », a averti Cheikh Tidiane Seck, président des Cadres du Pds et membre du Comité directeur du parti.





L'Observareur



Cliquez-ici pour regarder plus de videos