leral.net | S'informer en temps réel

Pape Malick Sy, frère cadet de Al Amine:"jusqu'à présent ma conscience n'arrive pas toujours à accepter sa disparition"

A l'occasion du huitième jour du rappel à Dieu de Serigne Cheikh Tidiane Sy Al Makhtoum, Pape Malick Sy, frère cadet de Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine et confident du défunt Khalife, est revenu sur les confidences que Al Makhtoum lui avait faites sur sa proximité avec l'illustre Serigne Babacar Sy.


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Mars 2017 à 10:10 | | 0 commentaire(s)|

Pape Malick Sy, frère cadet de Al Amine:"jusqu'à présent ma conscience n'arrive pas toujours à accepter sa disparition"
Le huitième jour de la disparition de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Khalife général des Tidianes a été célébré hier à Tivaouane, dans la ferveur religieuse, le recueillement et les prières, mais avec une bonne touche de sobriété.

D'ailleurs, les délégations continuent d'affluer dans la capitale de la Tidjania, mais Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, nouveau Khalife général des Tidianes a annoncé la fin des funérailles, même si les prières vont se poursuivre.

Pape Malick Sy, frère cadet du Khalife actuel et confident du défunt Khalife, a fait des révélations sur la proximité entre Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy et l'illustre Serigne Bababcar Sy.

"Serigne Cheikh m'a confié un jour que le lien profond entre deux individus, constitue toujours quelque chose d'inexplicable. Il existait ce type de relation entre moi et Serigne Babacar et le lien était tellement fort que jamais je ne pensais qu'un jour, quelqu'un allait m'annoncer sa mort. Pourtant, je savais que la tombe du Saint des Saints était bel et bien à Médine, mais cette position s'expliquait simplement par l'adoration que je lui portais. Et jusqu'à présent, ma conscience n'arrive pas toujours à accepter sa disparition", explique-t-il.

A l'en croire, Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Makhtoum était un monument du savoir, le symbole de la culture arabo-islamique. Chaque fois que la situation du Sénégal ou du monde était trouble, il répondait par une citation en français, dès qu'il est interpellé sur la question.

Il disait chaque fois: " Si Dieu existe, rien n'est permis, Si Dieu n'existe pas tout est remis en cause". A l'occasion du huitième jour qui a regroupé l'ensemble de la famille autour du Khalife général Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, avec à ses côtés le nouveau porte-parole Serigne Mbaye Sy Mansour et Serigne Moustapha Sy Ibn Serigne Cheikh Tidiane guide des Moustarchidine.

Concernant les délégations venues présenter leurs condoléances, il y avait celles du cabinet du président de la République, de la famille de El Hadji Daouda Dia de Mbeuleukhé, de l'association des Imams et Oulémas de Saint-Louis, des transporteurs, mais aussi de Serigne Béthio Thioune guide des Thiantacounes.

Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine révèle qu'il a eu la veille, un long entretien téléphonique avec Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, Khalife général des Mourides qui lui a exprimé le vœu qu'il nourrissait de rencontrer Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Makhtoum.

A l'en croire, Serigne Cheikh nourrissait le même vœu et il avait clairement indiqué que dès qu'il commencerait à ressortir, il irait à Touba rendre visite au Khalife général des Mourides. Mais poursuit Al Amine, la volonté de Dieu est passée par là. Il a par ailleurs, annoncé la fin des présentations des condoléances à Tivaouane après le huitième jour, même si le Sénégal va continuer à porter le deuil vu la dimension de l'illustre disparu.

L'As