leral.net | S'informer en temps réel

Papsen : 50 techniciens formés dans le système de goutte à goutte pour booster la production horticole

50 producteurs et jeunes sénégalais ont reçu, hier, leur attestation à Bambey après 4 jours de formation sur le système d’irrigation goutte à goutte, la fertilisation et la maintenance du matériel. Les régions de Thiès, Diourbel et Fatick ont été choisi pour la phase pilote du Programme d’appui au programme national d’investissement agricole (Papsen) qui est estimée à 30 millions d’euros.


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Août 2015 à 09:09 | | 0 commentaire(s)|

Dans sa nouvelle stratégie de relance du secteur agricole, le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, à travers le Papsen, a choisi les régions de Thiès, Diourbel et Fatick pour la phase pilote du Programme d’appui au programme national d’investissement agricole (Papsen). En effet, 50 techniciens sénégalais ont reçu, hier, leur attestation de fin de formation des mains du nouvel Ambassadeur de l’Etat d’Israël au Sénégal, Paul Hirschon, sur le système goutte à goutte. « Ce projet vise à former, d’ici le mois de décembre, 900 paysans », a déclaré Aliou Diouf, conseiller agricole au niveau de l’Ambassade d’Israël qui indique que le formateur Israélien, El Harrar Gad, a déjà formé une cinquantaine de techniciens dans les différents aspects de l’horticulture à savoir le management, l’organisation, la fertilisation, le marketing et la commercialisation.

« Le projet, d’un coût global de 30 millions d’euros, est entièrement financé par le gouvernement de la République italienne dont 10 millions d’euros pour la composante Centre (Diourbel, Thiès et Fatick) », a dit la représentante du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement Rural, Ndèye Diouf Ndiaye. Aussi, ajoute-t-elle, la partie technique est assurée par l’Agence Technique de la Coopération de l’Etat d’Israël, un Etat dont les progrès immenses dans le domaine de l’irrigation goutte à goutte modèle Tipa restent perplexes.

A en croire Aliou Diouf, au niveau de l’Ambassade d’Israël, le volet technique de ce projet a démarré à Touba Toul dans la Région de Thiès avec une superficie de 5 ha. « Cette phase pilote financée à hauteur de 6 milliards de francs Cfa par la Coopération Italienne et l’apport de l’Etat d’Israël, à travers ses techniciens, est évalué à 1,2 million de dollar Us pour les 3 ans », souligne Aliou Diouf qui décline l’objectif de la Coopération tripartite pour ce projet qui vise à atteindre 71 sites dont 3 sites pilotes dans les 3 régions du centre dans les 3 ans.

Fara Mendy



Cliquez-ici pour regarder plus de videos