leral.net | S'informer en temps réel

Pénurie d'eau à Ziguinchor: L'OFOR accusé


Rédigé par leral.net le Lundi 15 Mars 2021 à 17:52 | | 0 commentaire(s)|

Pénurie d'eau à Ziguinchor: L'OFOR accusé
A Coubanao, une localité du département de Bignona, la population rencontre d’énormes difficultés pour avoir de l’eau potable. Malgré les branchements à l’Office des forages ruraux (OFOR), les familles peuvent passer plusieurs semaines voire des mois, sans une goutte d’eau dans les robinets.

« Depuis plus de cinq (5) mois, les populations de Coubanao, Hathione, Tatilane, Finthiock, et les villages situés dans la commune de Coubalan polarisé par l’OFOR de Coubanao dans le département Bignona souffre d’un problème récurent de pénurie d’eau potable. De ce fait, l’approvisionnement en eau de robinet pour la consommation devient un calvaire quotidien des populations. Désormais, la majorité des populations utilise l’eau de puits, avec toutes les difficultés liés à la distance, au risque sanitaire.

C’est pourquoi devant la persistance de la pénurie d’eau et le long silence des responsable de la gestion de l’OFOR, nous, citoyens membres de cette association et consommateurs de l’eau, réunis dans un mouvement citoyen, avons décidé de faire une marche citoyenne
», martèle Bourama Sow Badiane, membre du collectif initiateur de la marche.

Selon Issa Tamba, membre du collectif, le manque criard et récurrent d’eau potable, et sa mauvaise qualité, est "un parfum de malversation dans la gestion de l’OFOR de Coubanao, fonctionnant depuis 5 ans sans assemblée générale, ni compte-rendu aux consommateurs, sont entre autres griefs, ce qui a soulevé la colère des populations".

« La gestion est mauvaise, c’est pourquoi nous sommes arrivées à ce stade là. Il y a une dette de plus de 4 millions, paraît-il, parce qu’il n’y a pas d’assemblée. La population n’est pas informée. C’est pourquoi nous exigeons une assemblée générale, pour que les populations soient éclairées par rapport à ce problème. Comment on est arrivé à cette situation. Cela bloque le développement économique de Coubanao. Nous tendons vers le mois de ramadan. C’est cette souffrance que nous voulons arrêter », dit-il, au micro de Walf radio.

Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page