leral.net | S'informer en temps réel
Samedi 23 Septembre 2017

Personnes affectées par le Ter (Pap): 3500 personnes affectées, indemnisées


3500 personnes affectées par le Ter des départements de Dakar, de Pikine et de Rufisque ont touché leurs chèques d’indemnisation. Et, 90% des Pap du département de Dakar ont été payées et les opérations de démolition, enclenchées dans la zone, allant de la gare de Dakar jusqu’au niveau du passage à niveau de la route de Cambèrène (PK 0 à PK 7,5). Mieux, les ouvriers impactés ont touché des indemnisations, représentant 8 mois de pertes de revenus.



Le projet de Train Express Régional reliera la gare de Dakar au nouvel aéroport International Blaise Diagne situé à 55 km.  Ce projet a été divisé en deux phases. Une première qui reliera la gare ferroviaire du centre-ville de Dakar au pôle urbain de Diamniadio et une seconde qui va de Diamniadio pour se connecter à l’Aibd.

La première phase, dit-on, est en cours de réalisation. Pour rappel, cette première phase qui s’étend sur un linéaire de 36 km, desservira les 3 départements suivants : Dakar, Pikine et Rufisque. Ce sont 18 communes qui sont touchées par les opérations d’expropriation le long du corridor ferroviaire dans ces 3 départements.

Au total, ce sont près de 12 000 personnes affectées, qui sont touchées par la construction de l’infrastructure du Ter sur le tracé de la tranche ferme. Ces Pap sont réparties comme suit: 2 800  pour le département de Dakar, 8 000 pour le département de Pikine  et 5 00 personnes pour le département de Rufisque.

Indemnisation

La source, contactée par Leral estime à pas moins de 3500 Pap ceux qui ont touché leurs chèques d’indemnisation au niveau de ces trois départements. Et, 90% des Pap du département de Dakar ont été payées et les opérations de démolitions, enclenchées dans la zone, allant de la gare de Dakar jusqu’au niveau du passage à niveau de la route de Cambèrène (PK 0 à PK 7,5). Mieux, renforce la source, les ouvriers impactés ont touché en outre des indemnisations, représentant 8 mois de pertes de revenus.

A retenir qu’un recensement a été lancé en mars 2016, pour identifier et évaluer les biens des personnes touchées par le projet Ter. Cette activité qui s’est déroulée sur 8 mois, a permis de dénombrer les Pap présentes dans l’emprise et d’évaluer les impenses. C’est ensuite qu’un plan d’action et de réinstallation (Par) a été mis en œuvre pour définir les modalités de déplacement et de compensation de ces Par. Ce Par qui a été partagé et validé avec les plus Hautes Autorités du pays et les bailleurs de fonds qui accompagnent ce projet d’envergure, a été mis en  œuvre à partir d’Octobre 2016.

Parallèlement, renseigne la source, des consultations ont été menées avec les autorités locales et coutumières pour informer sur le projet et sensibiliser sur les enjeux, liés au déplacement des personnes impactées. Au sortir de ces réunions, une forte implication et adhésion des communautés touchées a été notée. « Dans un souci de mieux prendre en compte les interrogations sur le processus d’indemnisation des Pap concernées, des Maisons Ter ont été mises en place pour les accueillir », révèle la source.

Forte de son expérience acquise sur l’Autoroute à péage, Apix Sa, maître d’ouvrage délégué (Moad) du projet a décidé de recruter des structures facilitatrices pour accompagner les Pap dans leurs démarches d’indemnisations. Ainsi pour la libération des emprises, les Pap sont quotidiennement invitées à se présenter dans les locaux de ces maisons Ter pour constituer leurs dossiers d’indemnisation et passer en commission de conciliation, pour toucher les chèques d’indemnisation.

Réinstallation et superficie

Le Ter,  impacte deux zones à forte densité commerciale que sont le marché de Thiaroye et le site des ferrailleurs et mécaniciens de Colobane. L’Etat du Sénégal, conscient des enjeux liés au déplacement de ces personnes et aux conséquences dévastatrices, liées à la disparition de ces commerces, a pris les dispositions idoines pour les réinstaller. C’est ainsi qu’un site de recasement des Pap du marché de Thiaroye, a été identifié et alloué dans l’enceinte du camp militaire de Thiaroye sur un site de 7 ha. Le décret de désaffectation du site, découvre-t-on, a été prononcé, et les études architecturales pour la mise en œuvre du marché, sont finalisées.

Par ailleurs, un site de 3,5 Ha situé à Sébikotane a été aménagé pour accueillir les Pap ferrailleurs/mécaniciens de Colobane. Ledit site est disponible et les premières personnes ont commencé à s’y installer.


O WADE Leral




Titre de votre page Titre de votre page