leral.net | S'informer en temps réel

Pétition pour le départ du ministre de la santé : Mamadou Moustapha Fall taxe les signataires d’irresponsables

La sanction brandie par le ministre de la Santé et de l’Action Sociale contre les gynécologues qui ont refusé de rejoindre leur poste d’affection à Kolda a suscité le lancement d’une pétition par des médecins pour le départ d’Abdoulaye Diouf Sarr. Une initiative qui a révulsé les collaborateurs du ministre de la Santé qui pensent que des médecins dignes de ce nom ne signeront jamais cette pétition.


Rédigé par leral.net le Dimanche 25 Avril 2021 à 09:42 | | 1 commentaire(s)|

Pétition pour le départ du ministre de la santé : Mamadou Moustapha Fall taxe les signataires d’irresponsables
Le conseiller au ministère de la Santé, Mamadou Moustapha Fall considère l’attitude de ces gynécologues comme une insulte aux populations de l’intérieur du pays. Une pétition de médecins contre le ministre de la Santé et de l’Action Sociale.

Mais cette initiative est loin d’ébranler le ministre de la Santé et son équipe qui veulent servir une bonne leçon aux autres. D’ailleurs, Mamadou Moustapha Fall, conseiller technique au ministère de la Santé et de l’Action sociale dénonce cette initiative qui est indigne, à ses yeux, de médecins.

«Haro sur la pétition de certains médecins qui ne savent pas ce que servir la République veut dire. Il se trouve que des fonctionnaires, qui ont prêté le serment d’Hippocrate, ont refusé de servir à Kolda. C’est un fait gravissime car, non seulement ces gens ont bénéficié de la formation et de bourses financées par l’Etat, mais aussi ils sont affectés conformément aux dispositions réglementaires en vigueur », fustige le collaborateur d’Abdoulaye Diouf Sarr dans une déclaration parvenue à «L’As».

Selon Mamadou Moustapha Fall, l‘argument servi par ces gynécologues pour justifier leur refus d’aller servir à Kolda est tout simplement ridicule.

«Evoquer les conditions de travail difficiles pour refuser de travailler est à la fois l’expression d’un manque de respect pour l’institution et une insulte aux populations vivant à l’intérieur du pays», tonne le conseiller du ministre de la Santé. Il pense que tout citoyen censé doit dénoncer cette «irresponsabilité ».

Les sanctions brandies contre ces agents qui ont abandonné leur poste traduisent le courage du ministre Abdoulaye Diouf Sarr qui n’a fait que respecter les dispositions des lois 61-33 et 61-34 du 15 juin 1961. Tous les Sénégalais sont d’égale dignité ; qu’ils résident à Kolda, Dakar ou Salémata. La meilleure posture est de respecter l’Etat de droit», déclare Mamadou Moustapha Fall qui appelle les Sénégalais à dire stop à ces «manipulateurs dont les motivations sont louches et les agissements font honte à leur corporation».

Il est certain que des médecins dignes de ce nom ne signeront jamais une pétition pour le départ d’un ministre, surtout que ce ministre a fait face à la covid-19.

«les auteurs de cette pétition sordide doivent aller prendre des leçons chez l’instituteur…»

Tressant des lauriers à son patron, Mamadou Moustapha Fall pense qu’il faut reconnaître le pragmatisme d’Abdoulaye Diouf Sarr et saluer sa décision courageuse de sanctionner les gynécologues au nom de la légalité.

«Les auteurs de cette pétition sordide doivent aller prendre des leçons chez l’instituteur qui brave la chaleur pour enseigner à Golmy, le sous-préfet de Keniéba pas loin du repaire des bêtes sauvages, le militaire qui sert à Élinkine, le douanier qui surveille l’entrée des marchandises à Mandat Douane ou encore le chef de bureau de La Poste qui exerce à Golmy, accessible seulement avec une pirogue en période d’hivernage », dit-il avant de lancer qu’un fonctionnaire «ça sert ou ça démissionne. On ne peut nullement être dans une fonction et ne pas respecter les obligations de cette fonction. Trop, c’est trop», tranche-t-il.
L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page