leral.net | S'informer en temps réel

Pour avoir déclaré sa candidature à la présidentielle, Abdoulaye Baldé perd deux de ses principaux responsables dans le Kassa

Décidément la décision du Président de l’Union centriste du Sénégal (Ucs), Abdoulaye Baldé, de briguer la magistrature suprême en février 2019, n’est pas du tout vu de la même manière que certains de ses partisans. C’est le cas notamment de ceux du département d’Oussouye, où le Patron de l’Ucs, l’édile de Diembereng Tombon Gueye et son n°2, le président du Conseil départemental, Seyni Diatta, ont tout bonnement décidé de couper les amarres avec leur mentor Abdoulaye Baldé.


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Août 2018 à 09:36 | | 0 commentaire(s)|

A 6 mois de l’élection présidentielle, l’Union centriste du Sénégal (Ucs) voguerait-elle en eaux troubles au niveau du département d’Oussouye ? Dans le Kassa, certains seraient tentés de répondre par l’affirmative. Et ce, après la démission officielle ce dimanche de militants et responsables de la formation centriste au niveau départemental.

Des responsables, avec à leur tête l’édile de Diembereng, Tombon Guèye, par ailleurs patron départemental de l’Ucs et son N°2, Seny Diatta, président du Conseil départemental d’Oussouye ont tout bonnement décidé de couper les ponts avec l’Ucs et son président Abdoulaye Baldé.

Une décision survenue quelques jours seulement après l’annonce de la candidature de l’édile de Ziguinchor de briguer la magistrature suprême en 2019. Et cette décision a retenti commune une onde de choc dans le Kassa où l’Ucs avait la mainmise sur le Conseil départemental et à l’importante commune de Diembereng.

Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos