leral.net | S'informer en temps réel

Pour la modique somme de 500 FCfa : A. Diouf tabasse son demi-frère et enlève les deux dents de sa belle-mère


Rédigé par leral.net le Samedi 2 Avril 2022 à 11:23 | | 0 commentaire(s)|

Pour la modique somme de 500 FCfa : A. Diouf tabasse son demi-frère et enlève les deux dents de sa belle-mère
Pour une banale histoire de 500 FCfa, A. Diouf a sauvagement bastonné son demi-frère et sa belle- mère, en arrachant à cette dernière deux dents...

Encore des disputes dans des familles polygames. En effet, au sein de la famille Diouf, ce n’est pas l’entente parfaite. Déjà, les deux dames qui partagent le même homme, peinent à s’entendre. Du coup, les enfants manquent de respect à leur tante respective. « A. Diouf me manque de respect et m’insulte publiquement. A plusieurs reprises, je l’ai dénoncé auprès de son père. Malgré les corrections de mon époux, il persistait dans l’injure », s’est plainte la victime, Asta Mbengue, auprès des enquêteurs, raconte "Le Témoin".

Et avant-hier, le jeune homme de 24 ans a franchi le Rubicon, en bastonnant sévèrement son demi-frère qu’il accusait d’avoir volé ses 500 FCfa. Et quand sa belle-mère est venue les séparer, le mis en cause s’en est pris à cette dernière, l’insultant et en la rouant de coups avant de lui arracher deux dents. Quant à son fils, juste âgé de 14 ans, il a été retrouvé à la porte du domicile familial où il jouait au foot avec ses camarades et sauvagement battu. Ce qui lui a occasionné des blessures.

Face aux limiers, le mis en cause a nié les faits qui lui sont reprochés. « J’ai eu une bagarre avec mon jeune frère, car il a pris mes 500 FCfa que j’avais mis dans ma poche, avant d’aller à la boutique pour me payer du crédit téléphonique. Et quand je lui ai demandé de me rembourser, il m’a injurié. C’est ce qui m’a mis en colère et on s’est bagarré. C’est ainsi que je l’ai frappé avec un bâton que j’ai ramassé. Sa maman, qui est venue nous séparer, s’est mise à me frapper, prenant le parti de son fils. C’est la raison pour laquelle je lui ai donnée involontairement un seul coup. C’est ainsi que ses deux dents sont tombées », s’est défendu le jeune homme.

Ce qui n’a pas empêché son déferrement au parquet.

Ndèye Fatou Kébé