leral.net | S'informer en temps réel

Présidentielle 2019 : Des responsables du Pds, de l'Apr, de l'UCS et de Ldr/Yessal rejoignent Sonko


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Décembre 2018 à 08:42 | | 0 commentaire(s)|

Présidentielle 2019 : Des responsables du Pds, de l'Apr, de l'UCS et de Ldr/Yessal rejoignent Sonko
Une cinquantaine de responsables et de militants du Parti démocratique sénégalais (Pds), de LDR/Yessal, de l'Alliance pour la République (Apr) et de l'Union centriste du Sénégal (UCS), d'Oussouye et de Niassya, ont rejoint la coalition ‘Sonko Président'. Ils ont officialisé leur acte d'adhésion à Ousmane Sonko, ce mercredi, au cours d'une réunion tenue au siège de la coalition.

Un ralliement que le député et candidat déclaré à la présidentielle du 24 février 2019 a salué. "C'est des gens qui, jusqu'à présent, avaient milité dans d'autres partis parmi les plus représentatifs du pays. S'ils décident de nous rejoindre, on ne peut que nous en réjouir", applaudit Ousmane Sonko.

"Nous envisageons de mettre sur pied une forte coalition pour pouvoir faire face au régime de Macky Sall. D'ailleurs, il y a une personnalité, qui s'était déclarée candidate et qui va nous rejoindre", ajoute le leader de Pastef/ Les patriotes.

"Notre objectif, c'est de réunir l'ensemble des patriotes soucieux d'un changement. Nous ne venons pas en apprentis, nous venons pour conquérir le pouvoir. L'avenir, c'est aujourd'hui", ajoute Mamadou Goudiaby, ancien allié de l'UCS. Selon qui, "avec les ressources qui viennent d'être découvertes, s'il n'y a pas une personne crédible et soucieux de l'intérêt national, le peuple ne s'y retrouvera pas".

Pour sa part, Basile Sambou, qui dit avoir milité dans l'Apr depuis 2018, a justifié sa décision de quitter la formation du président de la République. "Je me suis rendu compte qu'il se passe des choses que je ne peux pas admettre. Ils nous parlaient de rupture, mais en réalité, ce n'est pas le cas", fait-il savoir. Et de poursuivre : "Quand je me suis engagé en politique, mais ce que j'ai pu remarquer ne m'a pas rassuré. Plus de 300 milliards de financements dans région de Ziguinchor, mais on n'a même pas reçu 8% d'investissement".





Auteur: Salla GUÈYE - Seneweb.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos