leral.net | S'informer en temps réel

Présidentielle 2019 : Moussa Sow convaincu de la réélection de Macky SALL

L’objectif de Moussa Sow est de faire inscrire les abstentionnistes des législatives et la masse silencieuse, avec comme perspective de réélire Macky SALL dès le 1er tour. L’assemblée générale tenue à Doumga Lao devant une foule immense, ayant les allures d’un meeting politique, a été une tribune pour expliquer les contours de cette opération. Et le Coordonnateur du Puma d’exhorter ses camarades de parti à se lancer dans le travail de façon individuelle et avec comme finalité, de se retrouver dans la coordination départementale dirigée par Abdoulaye Daouda Diallo, la seule, à ses yeux, légale au niveau de l’Apr de Podor.


Rédigé par leral.net le Mardi 10 Avril 2018 à 16:29 | | 0 commentaire(s)|

« C’est avec l’occupation du terrain et ce, jusqu’au jour de l’élection, que nous pourrions y arriver. Réélire le président Macky Sall dès le 1er tour est à notre portée, pourvu que les responsables soient visibles sur le terrain, en sensibilisant les populations et en les accompagnant dans leurs inscriptions sur les listes électorales », martèle l’édile de Walaldé. De l’avis de ce dernier, son mentor part avec un avantage sur ses futurs challengers puisque son bilan est très éloquent.

« Dans tous les secteurs, le président Macky Sall a fait des réalisations remarquables. Dans le cadre du PUMA et du PUDC, pour ne prendre que ces deux exemples, il a construit beaucoup d’infrastructures sanitaires, des écoles, des forages et offert beaucoup d’ambulances dernier cri. Sur le plan social, la Couverture Maladie Universelle et les Bourses familiales (des programmes inédits) font aujourd’hui le bonheur des ménages. Nous demeurons donc convaincus que le peuple sénégalais, dans son écrasante majorité saura, au soir du 24 février 2019, exprimer sa reconnaissance au président Macky en lui octroyant ses suffrages. N’en déplaise aux vendeurs d’illusions qui comptent sur les réseaux sociaux et les plateaux de télévision pour espérer être élus », défend Moussa Sow.
 
La rencontre de Doumga Lao a été, aussi, l’occasion pour le Coordonnateur du Puma de réconcilier des frères « ennemis », en l’occurrence Keyssi Bousso et Samba Thiam, tous deux responsables politiques à Doumga Lao, deuxième localité du département en termes de pourvoyeuse de voix à Benno Bokk Yakaar, lors des dernières législatives. Le président Macky Sall les y avait, lui-même, conviés en vain. Selon Moussa Sow, il était important d’arrondir les angles entre les deux responsables au regard de l’importance que Doumga Lao constitue pour Macky Sall sur le plan politique.
 
Sur la question du parrainage, le Coordonnateur du Puma est d’avis que c’est un faux débat puisque « le parrainage n’est pas une nouveauté. Pourquoi l’accepte-t-on pour les indépendants et le refuser aux partis politiques ? », s’interroge Moussa Sow. Ce dernier est de ceux qui pensent que le parrainage participe d’une meilleure organisation des élections et d’une certaine lisibilité du jeu politique. Pour lui, l’élection présidentielle est trop sérieuse et coûte cher. Les candidatures fantaisistes doivent y être bannies.
 
Raillant Idrissa Seck, le Coordonnateur du Puma soutient que ce dernier s’adonne encore à son jeu favori, à savoir le « verbiage » et le leurre. « Il veut nous faire croire qu’encre lui et les Wade, c’est le parfait amour. N’est-ce pas lui qui qualifier le président Abdoulaye Wade d’ancien spermatozoïde et de grand bandit, de qui se moque-t-on ? », ironise Moussa Sow



Cliquez-ici pour regarder plus de videos