a
leral.net | S'informer en temps réel

Procès des audiences fictives de la Cour d’appel


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Mai 2018 à 10:07 | | 0 commentaire(s)|

Apres ses réquisitions contre les prévenus dans l’affaire dite des audiences fictives de la Cour d’appel de Dakar, le procureur avait demandé des peines de 10 ans contre le cerveau du groupe, Lamine Diagne et ses complices, Moussa Ndiaye et issakha Lakhout. Il avait demandé aussi demandé 7 ans pour la dame Aby Gaye et pour Alioune Tall, et 3 ans assortis de sursis contre la dame Sarata Sow. Et le délibéré qui devait être rendu le 8 mai dernier, a été prolongé jusqu’hier. Et en rendant sa décision, la Chambre criminelle de Dakar a été plutôt clémente envers les mis en cause. Elle a en effet infligé une peine de 2 ans ferme contre Lamine Diagne et les sieurs Ndiaye et Lakhout, ainsi qu’une simple amende ferme de 50 000 Fcfa pour Aby Gaye Sow et Alioune Sow.

Par ailleurs, dans ce dossier, les avocats de la défense avaient basé leurs plaidoiries sur le dysfonctionnement de la justice qui est la cause de tout ce problème, selon eux. « Ce que nous faisons est très important pour qu’on puisse souffrir de tout cela. Les vrais problèmes, il faut les poser. La justice est une affaire sérieuse, elle est grave dans le sens où il y a des enjeux », avait ainsi martelé Me Gaye, lors de sa plaidoirie. D’après lui, « il y a eu trop d’émotions dans ce dossier et on est resté très aveugle sur certaines choses. Dans ce tribunal, il y a trop de bénévoles qui ne perçoivent pas de salaire à la fin du mois. Ce qui est étonnant. N’empêche, le manque de personnel persiste ». Me Gaye avait ensuite expliqué que la dame Aby Gaye n’a enregistré que des résultats d’audience où le procureur et les substituts apposent leurs signatures, qui sont physiques et qui sautent à l’œil nu. Il avait ainsi sollicité la relaxe.





Vox Populi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos