leral.net | S'informer en temps réel

Professeur Jacques Mariel Nzouankeu: «Les textes ont été appliqués dans l’invalidation des candidature de Karim et de Khalifa »


Rédigé par leral.net le Mercredi 22 Mai 2019 à 13:34 | | 0 commentaire(s)|

Le Conseil constitutionnel n’a commis aucune erreur juridique dans l’invalidation des candidatures Karim de Wade et de Khalifa Sall à la présidentielle du 24 février 2019.

A suivre l’analyse du professeur Jacques Mariel Nzouankeu, dans un entretien paru ce mercredi dans Le Quotidien, les « textes en vigueur ont été appliqués » par les par les 7 « sages ».

Le constitutionnaliste précise cependant qu’« il y a autre débat qui n’est pas tranché » dans ces deux affaires: l’application des décisions rendues par les juridictions internationales. Il faut poser « la question de savoir si nous devions suivre les décisions internationales dont nous sommes parties prenantes, c’est-à-dire la Cedeao, l’Onu etc. C’est un débat juridique qui n’est pas encore vidé.

Moi, je suis pour l’application du droit international à partir du moment où la convention a été régulièrement été régulièrement introduite dans le droit interne. A partir du moment où nous appartenons à une institution, nous devons exécuter les décisions de celle-ci parce qu’avant de ratifier un traité, on demande au Conseil constitutionnel si c’est conforme ou non
», a-t-il ajouté.

Dans cet entretien, le juriste de renommée est revenu sur la suppression du poste de Premier ministre, le dialogue politique, entre autres sujets.


Titre de votre page Titre de votre page