leral.net | S'informer en temps réel

Programme gouvernance d’entreprise: l’investissement privé rapporte plus sur l’accroissement du PIB que celui du public

Le Sénégal, avec l’aide de « Corporate Governance », encourage les entreprises privées à adopter le code du programme de « gouvernance d’entreprise » afin de faciliter l’accès au financement et d’asseoir des décisions correctes dans leur gestion et leur stratégie. En effet, cette charte est obligatoire pour les entreprises publiques qui doivent présenter un rapport annuel pour une bonne « gouvernance d’entreprise ». Le privé, un levier fondamental de la croissance économique, constitue un blocage pour ce programme, selon les acteurs financiers.


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Février 2017 à 13:31 | | 0 commentaire(s)|

Programme gouvernance d’entreprise: l’investissement privé rapporte plus sur l’accroissement du PIB que celui du public
C’est à travers un programme dénommé « Gouvernance d’entreprise : un vecteur de croissance au Sénégal » que le Code de gouvernance a été lancé ce mardi par les acteurs financiers à savoir Mamadou Mactar Diagne, représentant du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, le gouverneur de la BCEAO, M. Tiemoko Meyliet Koné, le président de l’ISA (Institut sénégalais des administrateurs), entre autres.

Selon le représentant du ministre des Finances, l’investissement privé rapporte plus sur l’accroissement du produit intérieur brut que celui de secteur public. Raison pour laquelle le privé doit appliquer ce code pour attirer le financier. « Lorsque l’investissement privé augmenté de 1%, le PIB s’accroît de 1,26% tandis que 1 % de l’accroissement public entraîne seulement une augmentation de 0.16% du PIB », a fait savoir M. Diagne.

Il ajoute que, « pour accéder au financement, l’entreprise a besoin de plus de transparence, de donner des gages de bonne gestion aux actionnaires et à l’ensemble de ceux qui génèrent des produits de l’entreprise c’est pourquoi le code est important », précise le directeur de l’Appui au secteur privé au ministère des de l’Economie, des Finances et Plan.

Ainsi, la gouvernance d’entreprise est importante puisqu’elle permet de rassurer ceux qui apportent des ressources à l’entreprise, « c’est le financement bancaire il faut que l’entreprise soit dans une posture de transparence, de diffusion d’une information de qualité qui est un accueil important pour l’engagement des établissements financiers », a-t-il déclaré.

Dès l’adoption du code en 2011,  il a été instauré un circulaire pour imposer à tous les Conseils d’administration de ces entreprises publiques et aux administrateurs d’adopter ce code, de signer la charte et de produire un rapport annuel sur la mise en œuvre de ce code de gouvernance.

Pour les entreprises privées c’est difficile, puisque « l’adhésion au code est libre mais cela donne un plus à l’entreprise qui adhère car elle sera mieux vue par le bailleur », a annoncé le représentant du ministre de l’économie.

À en croire le secrétaire permanent de l’Institut sénégalais des administrateurs (ISA), Mamour Fall, « le code de bonne gouvernance d’entreprise est bénéfique. C’est le recueil des bonnes pratiques. Celui qui les adopte, appliquera les bonnes pratiques et pour celui qui refuse de les appliquer, c’est à lui maintenant d’expliquer pourquoi il ne veut pas les appliquer. Donc,il y a quelque part une contrainte qui ne dit pas son nom, mais c’est une contrainte morale qui pèse sur les entreprises qui refusent d’appliquer ce code, a-t-il conclu.

Cheikh Makhfou Diop



Cliquez-ici pour regarder plus de videos