Leral.net | S'informer en temps réel

Quelles spécialités culinaires locales déguster au Sénégal ?

Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Juillet 2022 à 14:29 commentaire(s)|

La cuisine sénégalaise, il n’y a rien de mieux pour manger varié et surtout pour savourer des plats aux goûts prononcés et bien gourmands ! Utilisant généreusement des herbes, des légumes et des graines, mais aussi des épices, les cuisiniers locaux redoublent de créativité pour faire vibrer vos papilles. Si vous êtes de passage dans le pays, ne manquez pas de goûter aux spécialités locales. Voici une sélection de quelques plats typiques à absolument essayer.


Quelles spécialités culinaires locales déguster au Sénégal ?

Le dibi, du mouton braisé plus que savoureux

Spécialité gastronomique typiquement africaine, le « dibi haoussa » se compose d’agneau braisé assaisonné de différentes épices qui relèvent avec brio la saveur de la viande. Pour en consommer, rendez-vous dans les dibiteries du Sénégal. Tout en dégustant votre assiette, vous aurez toujours le temps d’effectuer des paris en ligne dans une ambiance conviviale.

Le thiéboudienne ou tieb bou dien : sans doute le plat le plus connu

Plat national de premier choix, le thiéboudienne se cuisine au Sénégal, mais également dans d’autres pays de l’Afrique, sous diverses déclinaisons. Ce plat est à base de riz et d’autres ingrédients que le cuisinier ajoute progressivement. Il peut être agrémenté de sauce tomate, de poisson frais et de légumes tels que le chou, le manioc ou encore la carotte.

Le yassa de poulet : une spécialité représentative du Sénégal

Le yassa de poulet est un plat typique du Sénégal. Préparation dite de naari cin, ce plat se cuisine rapidement. Il est composé de riz, de sauce et d’autres ingrédients, tous cuits séparément. Le yassa se caractérise par le poulet mariné au citron. Celui-ci est accompagné d’oignons frits et d’une mixture de riz. L’ensemble est ensuite braisé ou frit.

Le mafé : un succulent plat à base d’arachide

Le mafé est un plat qui provient du Mali, mais décliné sous une autre forme au Sénégal. Cette spécialité est préparée avec de la viande ou du poisson. La viande ou le poisson est cuit dans une sauce à base de beurre de cacahuète. Les restaurants le servent généralement avec du riz. Pour commencer votre voyage gastronomique en beauté, goûtez d’abord à ce plat.

Le domoda : un bon ragoût à l’africaine

Tout comme le yassa de poulet, le domoda est cuisiné suivant une préparation naari cin, c’est-à-dire que chaque composant est cuit un à un. Vous y trouverez du riz, de la viande et de la sauce tomate. La différence est qu’à la fin de la cuisson, de la farine est rajoutée dans le domoda, afin qu’il soit plus consistant.

Le kaldou ou caldou : plat quasiment similaire au yassa

Ce plat sénégalais est légèrement identique au yassa. Il nous vient du sud du Sénégal et se consomme le plus souvent au cours de la période estivale. Il comporte un poisson, comme la dorade, que l’on cuit avec de l’huile de palme. Il se mange avec des légumes et du riz. La sauce est assaisonnée avec du citron vert.

Le Lakhou bissap ou Ngourbane : une spécialité à base de semoule de mil

Le Lakhou bissap se consomme surtout dans la partie occidentale du Sénégal. Aussi nommée Ngourbane ou lakhou thiakhane, cette spécialité est constituée de poisson séché ou de viande, de semoule de mil, d’oseille et de tamarin. Sa consistance ressemble à celle d’un potage. Vous adorerez sûrement sa saveur !

Le bassi salté : le couscous du Sénégal pour les festivités

Le bassi salté est un couscous de mil que les locaux ont l’habitude de préparer à des occasions spéciales. Pour le concocter, il faut des pommes de terre, des dattes, des patates douces, des haricots blancs et des boulettes de viande de mouton. On le cuisine usuellement en sélectionnant deux sortes de viande. Si vous êtes adepte d’assiettes à la fois sucrées et salées, vous aimerez sans nul doute le bassi salté.

 


Leral Titre de votre page