leral.net | S'informer en temps réel

Radié de l'Armée, l'ex-capitaine Mamadou Dièye menacé de poursuite pour désertion


Rédigé par leral.net le Jeudi 24 Mai 2018 à 07:57 | | 0 commentaire(s)|

Le capitaine Mamadou Dièye du 25e Bataillon de reconnaissance et de d’appui traduit devant un conseil d’enquête le 23 avril 2018 pour "fautes contre la discipline", est "radié" des cadres d’active des Armées à compter de ce 23 mai, annonce la Direction de l’information et des relations publiques des Armées (DIRPA) dans un communiqué transmis à l’APS.

"L’intéressé est versé dans les réserves comme soldat", écrit le colonel Abdou Ndiaye, directeur de la DIRPA.

Qui explique qu’"en effet, ayant formulé une demande de disponibilité le 9 février 2017, l’intéressé s’est absenté de son unité sans attendre la réponse de l’autorité investie du pouvoir de décision, en l’occurence le président de la République, chef suprême des Armées".

"Signalé manquant aux appels le 10 avril 2017, il a été porté déserteur le 17 avril, conformément à la réglementation en vigueur dans les Armées. Cette désertion constitue une faute sévèrement réprimée par le réglement de discipline générale et code de justice militaire", ajoute le communiqué.

Lequel indiqué que "compte tenu de cette situation, le capitaine Dièye a été puni de soixante jours d’arrêt de rigueur assortis de sa traduction devant un Conseil d’énquête en vue de sa radiation des cadres d’active, suivant la décision n°059/PR/EMP/CPO du 26 mars 2018, le conseil s’est réuni le 23 avril 2018 et a émis un avis favorable à la majorité des voix,  pour la radiation des cadres de l’intéressé qui sera versé dans les réserves comme soldat".

"En tout état de cause, souligne le directeur de la DIRPA, cumulativement à sa radiation des cadres d’active des Armées et en application de la loi 94-44 du 27 mai 1994 portant code de justice militaire des textes réglementaires subséquents, le capitaine Dièye est susceptible d’être traduit comme déserteur, devant les juridictions ordinaires à formation spéciale pour désertion à l’intérieur en temps de paix selon l’article 17 de la loi suscitée".

Le capitaine Mamadou Dièye qui avait annoncé sa décision de quitter l’armée, avait été arrêté le 11 mai devant les locaux d’un site d’informations par la section de recherches de la gendarmerie.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos