leral.net | S'informer en temps réel

Rapport Cour des Comptes - Bamboula à l'Asepex: Malick Diop s'offre 340 millions FCfa pour des frais de...mission


Rédigé par leral.net le Mercredi 5 Février 2020 à 11:07 | | 0 commentaire(s)|

La gestion de l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (Asepex) pour les exercices 2011 à 2015, n’a été ni sobre ni vertueuse. Dans le rapport 2016, la Cour des Comptes a révélé un certain « nombre d’irrégularités et de dysfonctionnements portant en particulier sur la gouvernance et le pilotage, la gestion budgétaire, la gestion financière, comptable et fiscale, la gestion des missions à l’étranger, la gestion du personnel et la gestion des activités liées à la promotion des exportations ».

Sur la gestion des missions à l’étranger par exemple, tous les Directeurs généraux qui se sont succédé, ont voyagé en classe « Affaires » et ont perçu des indemnités journalières au taux de 180 000 francs Cfa pour les zones 2 et 3 et 200 000 francs Cfa pour la zone 1. Ce, en violation des dispositions des décrets n° 2004- 730 du 16 juin 2004 et n° 2005-124 du 18 février 2005 modifiant le décret n° 2004-730 du 16 juin 2004 portant réglementation des déplacements à l’étranger des agents de l’Etat et fixant les taux des indemnités de mission qui doivent être appliquées.

L’actuel Directeur général, Malick Diop, est celui qui a crevé le plafond des dépenses liés aux déplacements et missions à l’étranger. Entre 2013 et 2015, le porte-parole de l’Alliance des forces du progrès a dépensé 481 494 446 F CFA en farsi de mision, dont 340 078 117 francs Cfa pour la seule année 2015 !



Pour le cas spécifique des missions du Directeur général Malick Diop, il convient de relever que dans les décrets n° 2004-730 et n° 2005-124 susvisés, la prise en charge des Directeurs généraux n’a pas été précisée. Cependant, ce sont les Directeurs généraux de l’Agence de l’Informatique de l’Etat et de l’Agence de Régulation des Télécommunications qui figurent parmi les personnalités voyageant en classe « Affaires » à bord des avions commerciaux, selon l’alinéa 3 de l’article 2 du décret n°2005-124 susvisé, alors que les autres ne sont pas pris en compte.

Il convient de relever que la masse salariale a connu une hausse du fait des recrutements dont la plupart des militants l’AFP (18 recrutements dont 15 sur la seule période 2013-2015). Elle est passée de 336 496 879 F CFA en 2013 à 402 441 322 F CFA en 2015, soit une variation de 65 944 443 F CFA en valeur absolue et 18% en valeur relative, comme le montre le tableau suivant.




Cliquez-ici pour regarder plus de videos