leral.net | S'informer en temps réel

Rapport d’exécution budgétaire des établissements publics, agences et structures administratives similaires ou assimilées au 30 juin 2017 : 96.590.985.897 francs Cfa de dettes... le Coud, une entité minée par les dettes fiscales

Le rapport d’exécution budgétaire des établissements publics, agences et structures administratives similaires ou assimilées démontre une fois de plus l’endettement de ces entités. Le document relate l’analyse de l’exécution budgétaire au terme du deuxième trimestre 2017, qui s’articule autour de soixante-treize (73) organismes publics, repartis ainsi qu’il suit : 54 agences, établissements publics d’enseignement supérieur ou centres des œuvres universitaires et sociales. Le budget global de toutes ces structures confondues est arrêté à plus de 1.128 milliards de francs Cfa. L’endettement de ces entités est arrêté à plus de 96 milliards de francs Cfa.


Rédigé par leral.net le Mardi 31 Octobre 2017 à 19:24 | | 0 commentaire(s)|

Agences et structures administratives : plus de 23 milliards de dettes

Tout d’abord l’analyse de l’exécution budgétaire des agences et structures administratives similaires ou assimilées ne prenant pas en compte l’endettement bancaire est arrêté à plus de 23 milliards et est reparti comme suit : dettes fournisseurs 9.128.380.380 Fcfa, dettes fiscales 13.115.604.885 Fcfa et dettes sociales 999.285.662 Fcfa. Juste pour l’Agence des aéroports du Sénégal, la dette est arrêtée globalement à plus de 5,6 milliards. Elle est repartie comme suit : dettes fournisseurs plus de 4 milliards et dettes fiscales plus de 1,5 milliards de Fcfa.

En ce qui concerne l’Agence nationale des affaire maritimes (Anam), les créances des fournisseurs sont arrêtées à plus de 173 millions, les dettes fiscales et sociales ressortent respectivement à près de 2 milliards et plus de 242 millions.
A l’Agence nationale de la promotion des jeunes (Anpej), la dette est arrêtée à plus de 137 millions. Elle est repartie ainsi qu’il suit : dette fournisseurs plus de 113 millions, dettes fiscales 19,5 millions et dettes sociales plus de 4 millions.
Quant à l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie), la dette est arrêtée globalement à plus de 671 millions. Elle est ainsi constituée : dettes fournisseurs un peu moins de 529 millions, dettes fiscales plus de 140 millions et les dettes sociales s’élèvent à un peu moins de 2 millions.

Dettes établissements publics de santé fixées à 60933.264.754 Fcfa

Nos hôpitaux sont malades. Et pas seulement dans l’accueil. Dans la gestion aussi. Au centre hospitalier national d’enfant d’Albert Royer, l’endettement est arrêté à plus de 204 millions. Le centre hospitalier régional Amadou Sakhir Mbaye de Louga quant a lui a une dette de plus de 284 millions.

Les universités endettées à hauteur de 66 milliards dont 83,62% de dettes fiscales du Coud, c’est la même situation dans les structures universitaires. L’endettement est arrêté à fin juin dernier à plus de 66 milliards dont 66,62% sont constitués par des dettes fiscales du centre des œuvres universitaires de Dakar, les dettes sont reparties comme suit : dettes fournisseurs plus de 6 milliards, dettes fiscales et dettes sociales près de 3 milliards de nos francs.



Les Echos

 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos