leral.net | S'informer en temps réel

Reprise du match Afrique du Sud / Sénégal: La Caf approuve la décision de la Fifa


Rédigé par leral.net le Samedi 23 Septembre 2017 à 11:24 | | 0 commentaire(s)|

En marge de la finale du tournoi de lUfoa, qui opposera ce dimanche, à Accra, le Nigeria au Ghana, les hauts responsables de la Caf ont tenu une conférence de presse dans la capitale ghanéenne qui abritera également, ce samedi, une réunion comité exécutif de la Caf.

Et, parmi les sujet abordés lors du rendez-vous face à la presse, figurait en bonne place, la décision de la Fifa de faire rejouer le match Afrique du sud/ Sénégal, comptant pour le dernier tour des éliminatoire de la coupe du monde. Le Malgache, Ahmad Ahmad, nouveau président de la Caf, a pris part à la rencontre, aux côtés du Djiboutien, Souleymane Hassan Waberi, président de la commission d’Arbitrage de la Caf et de Kwesi Nyantakyi, président de la fédération ghanéenne.

Selon l’envoyé spécial de l’APS à Accra qui a pris part à la rencontre, tous les trois responsables de la Caf ont réagi dans le sens de la Fifa, approuvant la décision de faire rejouer ce match marque par les décisions défavorables au Sénégal, de l’arbitre ghanéen, Joseph lamptey. De l’avis du président de la Caf, « il y a un principe de solidarité » en vertu duquel, il croit que « la Fifa a pris la meilleure décision», concernant ce match. « S’il y a des contestations, on a la liberté d’épuiser toutes les voies de recours possibles », a ajouté Ahmad, convaincu que l’arbitre du match a « manipulé» le résultat.

Plus explicite, Souleymane Hassan Waberi révèle qu’a la Fifa, « il y a des installations qui déclenchent des signaux, quand des choses anormales se passent pendant les matchs ». Ce fut vraisemblablement le cas, le 12 novembre 2016, a Polokwane, « les enquêtes consécutives à la remise des rapports ont confirmé que les résultats ont été manipulés. L’évaluation des rapports du match a démontré que seul l’arbitre était impliqué que ni l’Afrique du sud, ni le Sénégal n’avaient rien à se reprocher dans cette affaire », a précisé ce membre de la commission d’organisation de la Fifa, l’organe qui a demandé et obtenu la reprogrammation du match Afrique sud/ Sénégal des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Pour sa part, le président de la fédération ghanéenne, Kwesi Nyantakyi, se désolera du fait que ce soit son compatriote qui est coupable de cette scabreuse affaire « la corruption n’a ni couleur ni religion, encore moins de race. Il se trouve que c’est un Ghanéen qui est concerné, et j’en suis désolé. Ce qui est sûr dans cette affaire, c’est que la Fifa n’a pas pris cette décision par légèreté », déclare-t-il, avouant que la « la Fifa a des preuves irréfutables » de la manipulation du résultat du match par Joseph Lamptey, le tristement célèbre arbitre ghanéen.



L’Observateur



Cliquez-ici pour regarder plus de videos