leral.net | S'informer en temps réel
Samedi 11 Décembre 2010

SALE TEMPS À LA CAISSE NATIONALE DE CRÉDIT AGRICOLE DU SÉNÉGAL : Près d’un demi-milliard détourné dans différentes agences


La Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (Cncas) est délestée de près de 500 millions de francs Cfa par certains de ses agents qui ont opéré des détournements dans les agences de Ndioum, Louga et Touba. D’ailleurs comme mesure conservatoire, la banque a rappelé à Dakar tous les chefs d’agence.



SALE TEMPS À LA CAISSE NATIONALE DE CRÉDIT AGRICOLE DU SÉNÉGAL : Près d’un demi-milliard détourné dans différentes agences
Un trou de près de 500 millions de francs Cfa a été découvert dans les agences de Ndioum, Louga et Touba de la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (Cncas). En effet, d’après nos sources, des contrôles inopinés déclenchés par la Direction générale dans ces agences a permis de découvrir le pot aux roses. Et le dernier en date s’est passé à Touba où le chef d’agence a été présenté hier au procureur de la République de Diourbel qui l’a écroué.

300 millions subtilisés à Touba

Pour l’instant, d’après nos sources, l’enquête se poursuit pour savoir si Yaya Ameth Diagne, chef d’agence de la Cncas de Touba, a agi seul ou en complicité. Mais toujours est-il que le trou décelé dans cette agence qui reçoit beaucoup d’argent avec les transferts des émigrés est de l’ordre de 300 millions de francs Cfa.

À Louga, également, deux caissiers ont été épinglés pour un détournement de près de 150 millions de francs Cfa. L’un des caissiers est actuellement en prison tandis que l’autre est en fuite. En effet, d’après nos sources, c’est parce que les gendarmes ont voulu faire du social, en le laissant baptiser son enfant, que le caissier a pris la fuite. Le baptême était prévu pour lundi et il devait se présenter le mardi à la gendarmerie. Ce qu’il ne fera pas et il est activement recherché en ce moment.

150 millions disparaissent à Louga

À Ndioum, dans le département de Podor, deux caissiers ont réussi à faire disparaître près de 20 millions de francs Cfa. Comme les agents de Touba et de Louga, ils ont été également écroués.
Il faut dire que ces détournements ont été décelés grâce à des contrôles inopinés déclenchés par la Direction générale de la Cncas. D’ailleurs, celle-ci n’a pas tardé à prendre des mesures conservatoires face à cette vague de malversations. En effet, d’après nos sources, «un nouvel organigramme est sorti hier (Ndlr : avant-hier) pour ramener à Dakar tous les chefs d’agence. Ils ont été rappelés à Dakar et remplacés par d’autres».

Pour mesures conservatoires, tous les chefs d’agence rappelés à Dakar

Cette mesure, à en croire toujours nos interlocuteurs, a été dictée par le fait que les chefs d’agence, même s’ils ne sont pas pénalement responsables, ont failli à leur mission pour n’avoir pas fait les contrôles nécessaires après chaque journée de travail. Nos informateurs expliquent également que la Cncas est dans l’obligation de poursuivre les malfaiteurs. «Ce n’est pas de gaieté de cœur qu’on prend son agent pour l’emmener en prison. Mais si la Direction ne fait rien, la Cncas va vers une faillite certaine. Et il ne faut pas oublier que l’Etat est actionnaire dans la banque et c’est par le biais de l’Agent judiciaire de l’Etat que les procédures judiciaires ont été déclenchées».


Bachir FOFANA
source Le Populaire

(Plus d'informations demain sur leral .net)




1.Posté par snake le 09/01/2012 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je pense que si les détournements récurrents st dus au fait que les employés de banques vivent des conditions deplorables,les caissiers surtout,ils perçoivent des miettes pendant leurs chefs touchent le quadruple de leurs salaires sans rien foutre! des centaines de millions st comptés et encaissés par le caissier qui à la descente rentre les poches vides; c absurde,revoyez les conditions!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page