leral.net | S'informer en temps réel
Mercredi 27 Avril 2011

Sale temps pour l’Artp, l’Adie, la Sn Hlm, le commissariat général au pèlerinage, le tunnel de Soumbédioune, l’Anacs, le ministère de l’Agriculture…


Les audits 2009 de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) sont bouclés et seront présentés à la presse demain. Dans cette première partie d’une longue série, « L’As » est en mesure de révéler que plusieurs Sociétés nationales, Agences, Ministères, Collectivités locales…sont éclaboussés par ces audits.



Sale temps pour l’Artp, l’Adie, la Sn Hlm, le commissariat général au pèlerinage, le tunnel de Soumbédioune, l’Anacs, le ministère de l’Agriculture…
La terre va encore trembler après la première salve d’indignations déclenchées par les rapports d’audit 2008 commandités par l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp). Un communiqué de la structure renseigne que les audits physiques et financiers, « dont les objectifs visent à évaluer d’une part, le degré de respect des procédures de passation des marchés publics par les autorités contractantes et d’autre part à comparer les décaissements relatifs aux dits marchés par rapport à leur niveau d’exécution », seront présentés à la presse demain par le Conseil de régulation de l’Armp. Tout ce que consent à révéler l’Armp, pour le moment, est que, pour l’exercice 2009, 82 structures ont été concernées par ses missions. C’est dire que l’Armp a ratissé large.

« L’As » a appris, de sources autorisées, que la Présidence n’a pas été épargnée par les missions d’audits. Aussi, des marchés comme ceux de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) et l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie) ont été passés au peigne fin par les auditeurs qui ont détecté plusieurs micmacs. Dans le lot, figure aussi le Commissariat général au pèlerinage dont la gestion auditée oppose encore l’ancien commissaire Thierno Diakhaté, et le Ministère de Tutelle.

Le Ministère de l’Agriculture n’est pas non plus épargné. Deux structures qui dépendent de lui à savoir l’Anreva et l’Isra sont dans la nasse des auditeurs, tout comme l’Aprosen sous la tutelle actuelle du Ministère de l’Hygiène publique. Cette structure avait été accablée lors des audits 2008 ; et pour cette année encore, des sources croient savoir que le résultat n’est pas satisfaisant. Idem pour l’Agence nationale de promotion touristique (Anpt), la Loterie nationale sénégalaise (Lonase), la Sicap, la Sones et le Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec).

Le Ministère de Karim Wade n’est pas en reste. Outre un audit technique sur les procédures de décaissement dans le cadre du marché du tunnel de Soumbédioune, les auditeurs ont passé en revue les marchés de l’Aatr, de l’Ads, de l’Anacs et de l’Anams. « Il y a des choses à dire », consent à révéler une source proche des audits. Des Mairies comme celles de Kaffrine, Ziguinchor et Louga sont concernées. Des sources autorisées révèlent aussi un rapport sur les marchés de l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (Aser) et une autre revue des marchés passés par la Senelec. A suivre…

Cheikh Mbacké GUISSE l'asquotidien
( Les News )



Titre de votre page Titre de votre page