leral.net | S'informer en temps réel

Ségregatta- Kaffrine : Une coalition nait au sein Bby pour combattre le maire apériste

Sur 14 villages, seul un est électrifié dans la commune de Ségregatta situé dans le département de Mbirkilane. Les populations en colère, sous la houlette de l’Apr, le Rewmi et de mouvements politiques, se disent insatisfaites de la gestion de la municipalité.


Rédigé par leral.net le Samedi 18 Septembre 2021 à 10:27 | | 0 commentaire(s)|

Ségregatta- Kaffrine : Une coalition nait au sein Bby pour combattre le maire apériste
Selon elles pas de réalisation aussi bien dans le secteur de la santé, l’éducation depuis 7 ans. C’est la raison d’une coalition créée par un responsable de l’Apr pour s’opposer au maire apériste.

Si l’on se fie au responsable politique du parti au pouvoir, Ousmane Sow, depuis l’adoption de l’Acte 3 de la décentralisation, les collectivités territoriales sont devenues des instruments pour accéder au niveau local à un développement économique et social et un mieux-être des populations.

Poursuivant, le coordonnateur communal de la Cojer dit avoir constaté, pour le regretter, qu’à l'heure où les communes se bousculent aux portes de l’émergence, celle de Ségrégatta, composée seulement de 14 villages, ne mène aucune activité tendant à l’émergence.

C’est vérifiable, le maire de Ségrégatta n’a pris aucune initiative dans les secteurs clefs de notre collectivité. Eau, élevage, électrification, agriculture, santé, route. Ainsi, à son avis, la commune est en train de rater le train de l'émergence.

Dans le même ordre d’idées, M. Sow indique que : «Le maire de Ségrégatta est le problème de cette commune, qui a pourtant beaucoup d’atouts pour se développer. En termes clairs, Ségrégatta est malade de son maire qui brille par son manque de vision, de charisme et surtout de leadership, capable de faire progresser cette commune aux multiples opportunités. Un maire qui n'a de maison ni à Ségrégatta ni dans le département de Mbirkelane dont il est le député, est vraiment dépourvu d'ambition pour sa commune et son département».

Pour tenter d’asseoir sa conviction de la gestion de la municipalité, il affirme que le maire célèbre la Korité, la Tabaski et même le 4 avril à Dakar où il vit avec sa famille, trop éloigné des préoccupations des populations de Ségrégatta, doit dégager lors du scrutin du 23 janvier 2022. «Notre maire est inélégant et manque de générosité».

Concernant le bilan de l’édile de Ségrégatta, «il est incontestablement négatif : aucun village électrifié sous sa mandature, aucun nouveau forage, pas une seule école clôturée en 7 ans, pas une seule chaise achetée pour les Gpf, aucun soutien à la jeunesse».

Voilà à ses yeux, pourquoi il pense et dit que Ségrégatta mérite mieux, le meilleur. C'est avec la ferme détermination de se rendre utile justement, et doublée d’une volonté inébranlable de servir la commune qu’il a décidé d'être candidat à la mairie de Ségrégatta lors des élections municipales du 23 janvier 2022.

Pourtant, l’actuel maire est du pari au pouvoir aussi, mais, pour Ousmane Sow, «le Président Macky Sall devrait rectifier l'erreur historique de 2014, où nous nous sommes pliés à la discipline du parti en acceptant d'être dirigé par quelqu'un qui a rejoint le parti le 4 janvier 2014. Depuis, même s'il a été mal élu (une seule voix de plus que son adversaire), nous l'avons soutenu durant son mandant.

Mais hélas ! Donc, que personne ne vienne nous parler de respect de la discipline du parti. Nous avons été très disciplinés, et même trop disciplinés devant l'incompétence et l'insuffisance de résultats.»
Tribune



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page