leral.net | S'informer en temps réel

Serigne Mountakha Bassirou : L’histoire d’un khalife béni par Mame Diarra


Rédigé par leral.net le Jeudi 11 Janvier 2018 à 10:01 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Qui de mieux placé que Massamba Diop pour parler de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké?  Cet homme qui a passé des années aux cotés de l’actuel Khalife général des mourides comme gardien du Mausolée de Mame Diarra Bousso, connaît bien cet amoureux des œuvres de Serigne Touba. Assis sur une natte, entouré d’enfants et des khassidas, Serigne Massamba Diop lève un coin du voile de la vie de celui qui préside depuis hier, aux destinées de la tarikha mouride.

« C’est un petit-fils de Serigne Touba qui a été éduqué pour son père, Serigne Bassirou Mbacké. Un homme intègre qui a tout appris de son père. Serigne Mountakha n’a fait que perpétrer l’œuvre de son père. Ce dernier fut choisi par Serigne Touba pour venir tenir compagnie à Sokhna Diarra, ici à Porokhane.

Comme il n’est plus, la tâche est revenue à ses enfants. Ce fut d’abord Serigne Moustapha Bassirou, puis Serigne Mountakha qui l’a remplacé depuis 2007. Un fervent talibé qui poursuit l’œuvre de son frère, Serigne Moustapha Mbacké. Il a démarré les travaux de la Grande mosquée de Porokhane et agrandi la résidence Mame Diarra avec des suites présidentielles.

Un homme du sérail dont la philosophie est de suivre le ‘’ndiguël’’ de ses anciens. Il exécute les ordres sans réfléchir. Il a une dimension spirituelle qui dépasse l’entendement.

Calme et jovial, Serigne Mountakha ne laisse filtrer aucune colère. Il a une maitrise de soi qui déconcerte certains. Son sang-froid et sa simplicité font de lui un homme multidimensionnel.

Jovial, doux, Serigne Mountakha Mbacké va manquer aux démunis. Un homme social, serein, Serigne Mountakha Bassirou adore lire les khassidas. Il nous incite à l’adoration de Dieu à tel point qu’il a demandé qu’on lui rende compte des personnes qui ont manqué aux prières quotidiennes, surtout sa famille.

C’est le seul khalife de Serigne Touba qui a quitté Porokhane pour aller directement être Khalife général des mourides. Il eut la bénédiction de sa grand-mère, Mame Diarra Bousso, et je sais qu’elle va l’assister pour qu’il réussisse sa nouvelle mission, puisqu’il l’a servie loyalement. On s’inquiète peut-être de son âge (84 ans) pour une telle mission, mais pas de ses capacités.
Son appel au retour vers la terre est toujours d’actualité
».





L’Observateur