Leral.net - S'informer en temps réel

Sexe et cannabis feraient bon ménage selon STANFORD

Rédigé par leral.net le Dimanche 5 Novembre 2017 à 17:13 | | 0 commentaire(s)|

Les personnes ayant régulièrement fumé du cannabis feraient l’amour beaucoup plus fréquemment que ceux qui n’en consomment pas. Cette conclusion est issue d’une étude nationale menée par la prestigieuse Stanford University School of Medicine. Les informations recueillies auprès de 28.176 Américaines et 22 943 Américains ont démontré l’existence d’une corrélation entre la fréquence de consommation de cannabis et celle des actes sexuels.

L’issue de l’expérience est restée la même pour tous les participants, quelle que soit la catégorie (sexe, origine, âge, statut matrimonial) à laquelle ils appartiennent. Des facteurs comme le niveau d’étude, l’appartenance religieuse et le groupe social ont même été considérés pour aboutir à un résultat concluant.

Etude Cannabix

L’étude a été initiée par le professeur Michael Eisenberg. Il a été constaté que la moyenne des relations sexuelles chez les individus ayant consommé de la marijuana est de 20% supérieure à celle calculée chez les non-consommateurs.

Des effets sur la région associée à l’excitation sexuelle

La moyenne d’âge était de 29,9 ans chez les femmes et de 29,5 ans chez les hommes. Les responsables de l’étude ont interrogé chaque candidat sur le nombre de rapports sexuels qu’ils ont eu au cours de chaque mois passé, durant les douze mois précédents. Durant la même période, les participants ont été tenus de leur confier toute éventuelle prise de cannabis.

Les douze mois écoulés, la fréquence de rapports sexuels pour le dernier mois chez les femmes non-fumeurs était de 6. Celle des consommatrices est de 7,1. Pour les hommes ayant consommé de la marijuana, la moyenne était de 6,9 contre 5,6 chez les non-consommateurs.

Par ailleurs, d’autres recherches similaires ont été menées sur des humains et des animaux. Celles-ci ont démontré que la prise de drogue a des effets stimulants dans certaines régions cérébrales assignées à la vie et à l’excitation sexuelles.

Une baisse qualitative du sperme

Toutefois, des études antérieures ont rapporté que les hommes qui consomment du cannabis pouvaient connaître une baisse qualitative de leur sperme. Des problèmes d’érection auraient également été constatés chez les consommateurs réguliers.

Toutefois, le professeur a affirmé que «la prise fréquente de cannabis ne semble pas réduire la motivation ni la performance sexuelle. » Au contraire, elle irait de pair avec une « fréquence accrue de coïts ».

Force est de constater que la cause exacte qui explique le lien entre la consommation de cannabis et la fréquence des rapports sexuels n’a pas encore été identifiée.



Titre de votre page