leral.net | S'informer en temps réel

Succession de Toussaint Manga: L'UJTL du département de Dakar conteste Franck Daddy Diatta

A la veille du 95e anniversaire du Président Wade, Toussaint Manga a informé ses camarades, à travers un communiqué, jugé laconique, de son choix porté sur Franck Daddy Diatta pour lui succéder à la tête de l’UJTL. Ses camardes de l’UJTL du département de Dakar, ont considéré que sa publication du 28 mai 2021, est inopportune. Puisque, disent-ils, toutes les pensées, toutes les énergies étaient dirigées vers l’anniversaire de leur héros, le Président Wade, un homme d’exception, au parcours exceptionnel qui marquera à jamais le monde, l’Afrique et le Sénégal.


Rédigé par leral.net le Lundi 7 Juin 2021 à 10:25 | | 0 commentaire(s)|

Succession de Toussaint Manga: L'UJTL du département de Dakar conteste Franck Daddy Diatta
L’UJTL du département de Dakar a trouvé que l’annonce de Toussaint a été comme une onde de choc, tant elle était décalée de la réalité du PDS et des aspirations des jeunes de l’UJTL. « Ce fut une stupéfaction totale et une déception généralisée chez les nombreux et valeureux jeunes qui composent cette structure et au-delà, chez tous les autres segments du parti », ont-ils jugé.

D’après eux, choix ne pouvait être plus illégitime. Franck Diatta n’a ni le mérite, ni la légitimité, ni l’étoffe pour présider aux destinées de l’UJTL, qui représente la crème de la jeunesse libérale et le miroir de la jeunesse politique sénégalaise. Il faut avoir les coudées franches, une cuture politique affirmée, un ancrage territorial et un soutien sans faille des jeunes, pour assumer une telle fonction.

Or, Franck Diatta n’a aucune connaissance de l’UJTL et de son mode de fonctionnement. Les structures de base de l’UJTL (CLC, CLF et CLD) lui sont totalement inconnues et il n’a jamais été membre du Bureau exécutif national. Bref, comment peut-il espérer diriger une structure dont il ignore tout de l’organigramme et dont il ne connait même pas les membres et l’histoire récente.

Le choix de Toussaint Manga de parachuter une personne inconnue de la base, est un précédent dangereux pour le parti et frappe un énorme coup sur le moral des jeunes de l’UJTL. Il ne vise qu’à catapulter un fantoche à la tête du fer de lance du parti. Ce qui est "inadmissible".

Par son choix, Toussaint a fait preuve d’un manque de respect notoire vis-à-vis de toute cette génération de jeunes qui l’ont accompagné et soutenu depuis sa nomination à la tête de l’UJTL. « Nous lui sommes restés solidaires et fidèles jusqu’au bout. Au lieu de nous témoigner de sa reconnaissance, il a préféré nous Trahir et nous poignarder dans le dos.
Il a choisi de sortir par la plus petite des portes. Il n’a même pas daigné consulter ses collaborateurs ou au moins, les informer de son choix. Il a préféré, tel un lâche, se dérober et laisser sur le carreau tous ces jeunes dignes qui se battent au quotidien pour le parti, sans rien demander ni rien attendre, parfois au prix de leur liberté ou de leur sang
», fustigent-ils.

Dans ce contexte de ventes de cartes en vue du renouvellement des instances du parti, le bon sens aurait conduit Toussaint Manga à ouvrir une large concertation avec les meilleurs profils de l’UJTL, à mettre en place un cadre d’audition avec des critères pertinents et objectifs, afin de créer une équipe de coordination forte et légitime qui assurera l’intérim, en attendant le renouvellement de l’UJTL comme ce fut le cas en 2011.

L’UJTL se défendent-ils, regorge de jeunes compétents et légitimes, capables de porter haut le flambeau du parti. Plusieurs noms ont été évoqués comme étant des jeunes capables de porter le flambeau.

Ainsi, ils estiment que d’autres responsables jeunes des fédérations et des départements comme celles et ceux de Rufisque, Guédiawaye, Tivaouane, Kaolack, Louga, etc., mériteraient largement d’être associés à une telle démarche. « Nous osons espérer que Toussaint Manga se ressaisira et prendra conscience de la gravité de son choix et de sa démarche. Toutes nos portes lui sont ouvertes si tant est qu’il s’inscrit dans une démarche inclusive, juste et loyale », disent-ils.

Ce faisant, l’UJTL département de Dakar renouvelle son engagement aux côtés du Président Wade et de sa volonté de faire de Karim Wade, le 5e président de la République du Sénégal.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos