leral.net | S'informer en temps réel
Vendredi 13 Avril 2012

Sur les 15.000 boutiques à Dakar, les 8.000 sont détenues par des étrangers


LERAL.NET Selon une étude récente réalisée à Dakar, sur les 15 millions boutiques se trouvant dans la région de Dakar, les 8000 sont détenues par des étrangers.



Sur les 15.000 boutiques à Dakar, les 8.000 sont détenues par des étrangers
C’est ce qui explique selon l’opérateur économique et député Ahmet Fall Braya que l’augmentation des prix de denrées de premières nécessités pourrait s’expliquer par cet état de fait. Parce que pense-t-il, les étrangers n’ont pas le même souci de réduction que nous. « J’ai demandé au gouvernement de continuer cette politique des magasins de référence pour qu’on puisse réduire les prix », suggère-t-il.




1.Posté par salam4 le 13/04/2012 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense qu'il faut faire comme dans certains pays qui interdisent aux étrangers d'évoluer dans le secteur de la vente détaille car la politique économique du gouverment passe forcement par les détaillants qui doivent aider l'état à appliquer la vérité des prix et surtout quant il y a une baisse sur un produit donné.
D'ailleurs c'est le seul secteur qui peut nous permettre de trouver un emploi aux jeunes sénégalais.
En plus, il faut que ceux qui exercent une activité commerciale et qui ne sont pas sénégalais soient amené à contribuer ou participer aux efforts entreprit par l'état. Ils doivent achevé une carte qui les permettent d'exercer une activité économique au Sénégal avant de pouvoir démarrer leur activité et cette autorisation ne doit être valable que pour une durée déterminée par exemple une année ou deux au plus. L'argent récolté pourrait être utilisé pour financer les projets au bénéfice des jeunes ou de prêt pour financer les jeunes afin de réduire le chomage trés endemique de cette couche de la population.
Il n'est pas normal que des gens viennent dans notre pas se font les poches, refusent d'investir dans le pas ou s'ils investissent font venir leurs parents de leur pays ou tout bonnement envoient l'argent gagné sur les sénégalais dans leur pays par des canaux détournés sans que l'état ne puisse contrôler ce trasfert d'argent.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page