leral.net | S'informer en temps réel
Samedi 28 Avril 2018

Téléphone portable- Messages blessants: Le piège d’un mari


Se disant très amoureux, la relation de ce couple de jeunes mariés a failli durer le temps d’une rose. Ici, le mari plus expérimenté a voulu prendre les devants. L’homme a cherché à anticiper sur l’éventualité de soubresauts dans sa relation de couple. (2e partie)



Certains hommes très rusés tendent souvent des pièges à leurs femmes. Ils cherchent à travers cette action à tester l’amou que leur portent leurs douces moitiés. Et pour cerner et faire connaissance des capacités de nuisance de sa femme, le mari étale de manière astucieuse ses pièges pour heurter la conscience et la morale de sa partenaire. « Les messages reçus ont atteint mon honneur, ma dignité. Alors que mon mari était derrière toute l’histoire. Et il me proposait de porter plainte contre X. Mais, j’ai refusé. Quand j’ai su que c’était lui, j’ai préféré ne pas le mettre devant le fait accompli. Jusqu’au jour où je vous parle, il n’a pas changé. Et, pour garder l’harmonie dans mon ménage, j’ai fini par me défaire de l’utilisation du téléphone, sauf en cas d’urgence », se désole Déguène, voile impeccablement posé au-dessus de sa tête.
 
Cette dernière, précise que son mari, très attaché à elle, continue toujours, à fouiller son téléphone. Ce prince charmant, le poursuit juste par jalousie. Et, défilant dans le répertoire de son portable, il n’hésite pas à supprimer tous les numéros des mecs inconnus.
 
Sous ce registre, il s’avère que nombre de femmes et d'hommes participent à ce jeu de dupes pour se rassurer quant à l'amour du conjoint ou de la conjointe. Cet homme, avouant son côté dragueur, n’y va pas par quatre chemins. « Je ne permets pas à ma femme de fouiner dans mon portable. Je lui laisse la liberté de faire ce qu’elle veut avec son téléphone. L’essentiel qu’elle me laisse une marge d’intimité », se défend Ibrahima, retrouvé devant l’Hôtel de la ville de Dakar. Le jeune homme, divorcé deux fois,  démarche nonchalante, refuse qu’on touche à son bijou. 
 
 Le conflit du téléphone, certains le trouvent insensé
 
Les tiraillements, certains veulent l’éviter à tout prix. Ils trouvent que c’est insensé de se quereller pour de simples appels ou messages téléphoniques, venant d’une tierce personne. Pour ces gens, il peut s’agir d’un ancien rival ou d’un mauvais perdant revanchard. Et, pour se sauver de cette situation, disent-ils, chacun doit se limiter à  son objet.  « Une fois qu’on surveille les appels et les sms de l’autre, on ne pourra plus s’en passer. Cette surveillance va entraîner un dysfonctionnement dans l’intimité du couple. Et, à force de faire le sourd, on dirait même que c’est le téléphone qui nous attire. Je l’avoue. Souvent, je vois des trucs bizarres dans le téléphone de ma femme. Mais je ne dis rien, je préfère lui garder confiance et amour », tempère l’enseignant, Assane Diouf, marié depuis trois ans. Sac en bandoulière, il refuse de jouer aux enquêteurs.
 
Le portable  facilite l’infidélité
 
Si certains hommes restent jaloux ou possessifs, d’autres eux, ne soucient guère de l’intrus. Ils l’utilisent à bon escient pour mieux gérer leur statut d’homme marié. « Même si c’est un intrus dans le couple, moi, il m’aide à cacher les relations, entretenues avec d’autres femmes. J’ai un numéro spécial pour mes copines. Ma femme ne sait même pas que j’ai un autre téléphone. Et c’est ainsi que je mène ma vie, sans trop accorder d’importance à mes portables devant ma femme. J’évite qu’elle me pose des questions ou doute de moi », relève-t-il.
 
La confiance cultivée joue un grand tour à certaines femmes. Le pacte de fidélité scellé milite en leur défaveur. Des hommes en abusent pour exprimer à tout-va leur virilité en direction des belles créatures de la vie. « Il m’arrive qu’une de mes conquêtes m’appelle sur mon numéro officiel et tombe sur ma femme. Mais, je suis toujours zen. Je sais qu’elles n’oseront pas affronter Madame. Et que cette dernière ne fouillera pas dans mon téléphone. Elle refuse que le portable soit source de problèmes entre nous », affirme Pierre, un comptable dans une agence de la place. Le téléphone, semble-t-il, est l'outil de prédilection des chipeuses de mari, très rassurées dans la façon dont elles mènent le jeu.
 



O WADE Leral



Titre de votre page Titre de votre page