leral.net | S'informer en temps réel

Tivaouane : Un village interdit de Gamou par le Préfet, les populations en colère, haussent le ton


Rédigé par leral.net le Vendredi 15 Décembre 2017 à 12:58 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Santhe Bouna, un village situé dans la commune de Mékhé (Tivaouane) est secoué par une rocambolesque histoire d’organisation de Gamou. Depuis deux ans, les habitants de cette localité ont tous les problèmes du monde pour organiser un Gamou, chaque fois interdit par le préfet à la dernière minute.

Ils expliquent qu’ils cohabitent avec une puissante famille maraboutique, celle des Kounta qui les considèrent comme « des gens de classe inférieure » et qui n’ont pas le droit d’organiser ce gamou sans leur aval, surtout que ces gens qui représentent plus de 90% des populations de ce village, ont porté leur choix sur le chanteur Saad Bou Samb de Mbour.

Ce qui n’est pas du goût de l’autorité religieuse qui selon eux, a manifesté sa totale préférence pour Cheikh Bou de Ndiassane. Le gamou de Santh Bouna qui devait avoir lieu ce jeudi 14 décembre 2017, a été annulé à la dernière minute par le préfet de Médina Ndakhar. L’autorité religieuse de Ndiassane promet de convoquer les deux parties pour remettre les pendules à l’heure.

Selon Gora Ndiaye et Bouna Guèye, responsables de l’organisation du Gamou de Santhe Bouna (Mékhé) , toute la procédure administrative a été suivie jusqu’à l’obtention de l’autorisation du sous-préfet. Mais surprise, après avoir collecté quelque un million de francs CFA et monté leur tente pour leur Gamou, on leur a signifié de tout arrêter. Une décision qui leur a fait mal et qui n’est motivée, selon eux, que par le choix de l’animateur du Gamou, qui n’est pas un proche de la famille Kounta. Gora Ndiaye et Bouna Guèye jurent qu’ils ne vont pas se laisser faire. D’ailleurs, ils demandent à la justice de trancher une fois pour toutes, le différend qui oppose les villages de Ndank et de Santhe Bouna.






Thiès Info