leral.net | S'informer en temps réel

Tuerie de Boffa Bayottes: "L’attaque a été planifiée et exécutée par une faction rebelle, en complicité avec deux villages" (Procureur)


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Janvier 2018 à 13:02 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Le procureur de la République près le tribunal de Grande de Ziguinchor a levé un coin du voile de l’enquête ouverte sur la tuerie de Boffa Bayottes. Alioune Abdoulaye Sylla a révélé que l’attaque a été « planifiée et exécutée » par une faction du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MDFC), en complicité avec deux villages voisins de la zone.

« Il résulte de l’enquête que l’attaque du 6 janvier 2018 a été planifiée et exécutée par une personne pour le compte de deux villages de la localité. La décision a été prise lors d’une réunion et l’opération a été menée par les personnes desdites localités, avec un renfort d’hommes sous les ordres d’un lieutenant d’une faction, qui s’est déplacé spécialement pour l’exécution de la tâche », a-t-il déclaré lors d'une conférence ce jeudi à Ziguinchor. "A cette fin, poursuit le ministère publique, une partie des armées, munitions et tenues seraient venues des bases d’un front. Le reste de la logistique serait détenu par les personnes habitant les localités précitées".

Arrestation d’une vingtaine de personnes

« Après une identification des personnes supposées avoir pris une part dans la tuerie par les moyens précipitées, la Section de Recherches appuyée par la Gign et la Lgi, a menée avec succès une opération ayant permis l’interpellation d’une vingtaine de personnes parmi les cibles prioritaires.

La suite de l’enquête a permis d’identifier et de garder à vue, celui qui aurait planifié toute l’opération et quinze autres personnes soupçonnées d'avoir pris part une part active dans les faits, objets de la présente procédure. Les autres au nombre de neuf, ont été libérées faute de charge à ce stade de la procédure
», note le procureur Sylla, soulignant qu’une information judiciaire a été ouverte et le juge d’instruction saisi.

A l’en croire, les personnes placées sous mandat de dépôt, ont été inculpées de prévention d’association de malfaiteurs, participation à un mouvement insurrectionnel, assassinat, tentative d’assassinat, détention d’arme sans autorisation administrative, coups et blessures volontaires, vol en réunion .

Présent à la rencontre, le lieutenant-colonel Issa Diack, commandant de la Section de Recherches a assuré de la poursuite de l’enquête.