leral.net | S'informer en temps réel

Tuerie de Boffa : le journaliste Capain Bassène serait mouillé jusqu’au cou

Le journaliste et agent de l’Anrac est visiblement loin d'être sorti de l'auberge sur l’affaire de la tuerie de Bofa qui a coûté la mort de 15 personnes.


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Janvier 2018 à 08:41 | | 0 commentaire(s)|

Tuerie de Boffa : le journaliste Capain Bassène serait mouillé jusqu’au cou
Le journal Libération révèle que l’exploitation de ses téléphones ainsi que des éléments formels, ont permis d’attester qu’il était « en lien direct » avec les tueurs de Boffa. Au début de son arrestation, il a été accusé d'être l'auteur du communiqué du Mfdc incitant le gouvernement à orienter son enquêtes sur la tuerie de Boffa Bayottes vers l'administration locale de Ziguinchor. Le journal poursuit que les assassins, en complicité avec les personnes mises en cause, voulaient faire main basse sur le business du bois et il fallait envoyer un message sanglant à ceux qui seraient tentés de venir dans la forêt.

Il faut noter que René Capain Bassène fait partie du lot des suspects déférés. Il serait mouillé jusqu’au cou. Il ne s’agit plus seulement du fait qu’il ait rédigé un communiqué du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) ou qu’il ait publié des articles sur le journal en ligne du mouvement.

Les 20 personnes en garde à vue à Ziguinchor dans le cadre de la tuerie de Bofa ont été déférées et elles seront encore devant le procureur de la République du tribunal de Grande instance de Ziguinchor ce vendredi.





Leral.net
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos