leral.net | S'informer en temps réel

Ucad, convoqués par le Conseil de discipline: 250 étudiants dans l’incertitude

Convoqués par le Conseil de discipline de l’Université à la suite du saccage des biens de l’Ucad et du Coud et de l’agression présumée de certains enseignants en plein cours, 250 étudiants sont dans une attente insoutenable. Quelles sanctions encourent-ils ? La décision est attendue dans les prochains jours.


Rédigé par leral.net le Dimanche 4 Juillet 2021 à 09:48 | | 1 commentaire(s)|

Ucad, convoqués par le Conseil de discipline: 250 étudiants dans l’incertitude
Les étudiants sont agités, les attentes insoutenables. Après le saccage des biens de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), les agressions contre des enseignants poussant le Saes à la grève depuis plusieurs jours, le Conseil de discipline de l’Université a convoqué hier, 250 étudiants qui seraient impliqués dans ce grabuge, suite à l’élection très contestée à la Faculté des Sciences juridiques et politiques.

Leur sort pourrait être scellé à la suite des auditions du Conseil restreint de l’Ucad, qui s’est engagé à traduire avec diligence, devant le Conseil de discipline, les étudiants qu’il soupçonnerait d’être responsables de ces actes de vandalisme et d’agression contre des enseignants.

Cette décision agace la Coordination des listes et coalitions de listes de l’Ucad. Le verdict est attendu dans les prochains jours. Peut-être lundi.

Dans un communiqué publié hier, la Coordination des listes et coalitions explique : «L’autorité rectorale a encore montré ses limites en se laissant conditionnée de manière mécanique par une portion du corps professoral que constitue le Saes» et condamne «la décision hasardeuse et impromptue avec une procédure vicieuse, pour sacrifier les étudiants afin de plaire au Saes».

Dans le même communiqué, les étudiants s’insurgent contre l’attitude du «Saes», qui a occasionné «la perturbation des cours pendant 12 jours et le report répétitif des examens dans les différentes facultés», dont la conséquence est le «chamboulement du calendrier universitaire».

La Coordination des listes et coalitions de listes de l’Ucad, qui s’était réunie ce 1er juillet 2021 pour se pencher sur la situation de l’Université, condamne fermement «l’attitude du recteur Amadou Aly Mbaye, dont la politique principale vise à anéantir les libertés syndicales des étudiants garanties par la Constitution».





Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page