leral.net | S'informer en temps réel

Une précampagne présidentielle sans poids lourds : Macky Sall mieux placé que jamais pour rempiler en 2019?

Alors que Macky Sall semble mieux placé que jamais pour rempiler en 2019, ses anciens "frères" du Parti démocratique sénégalais tirent sur lui à boulets rouges. Quitte à oublier que c'est à leur côtés qu'il a appris l'art de l'endurance politique.


Rédigé par leral.net le Lundi 2 Octobre 2017 à 08:49 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Si Macky Sall a su se comporter en habile tacticien depuis 2012, l’opposition lui a, par ailleurs, facilité la tâche. Difficile en effet de trouver, en son sein un leader déclaré susceptible de l’inquiéter en 2019. En guise de challengers possibles, deux noms reviennent avec insistance : Khalifa Sall, le maire de Dakar et Karim Wade, l’ancien « ministre du ciel et de la terre ».

Mais, ni l’un ni l’autre ne se sont officiellement déclarés candidats et, outre le fait qu’ils observent un silence médiatique durable qui cadre mal avec une ambition présidentielle, tous deux ont maille à partir avec la justice : le premier risque une condamnation à peine de prison ferme et le second, gracié e, 2016, doit toujours s’acquitter d’une demande colossale.

Idrissa Seck, le président de Rewmi semble prêt à tenter pour sa troisième présidentielle d’affilée. Mais depuis plusieurs années, il se fait étonnamment discret, au risque de se faire oublier. De plus, le résultat décevant de la Coalition Mankoo Taxawu Senegaal lors des élections législatives est mauvais augure, notamment sa défaite dans le département de Thiès, fief électoral d’ « Idy ». Restent divers leaders politiques dont le poids électoral, dans le cadre d’une présidentielle, est plus qu’incertain. Car au Sénégal, si les candidats sont toujours pléthore, rares sont ceux à même de dépasser la barre des 10%.

Mehdi Bâ (Jeune Afrique)