200 milliards de la traque des biens mal acquis: Abou Abel Thiam confirme Mimi Touré et va plus loin


Rédigé par leral.net le Mercredi 27 Décembre 2017 à 11:36 | | 0 commentaire(s)|

Face à des réactions de plus en plus nombreuses contre Mimi Touré, l’Apr a décidé de lui venir en aide. Depuis avant-hier, les responsables du parti au pouvoir multiplient des sorties pour confirmer ses dires, tout en apportant la réplique à ses détracteurs concernant le recouvrement de 200 milliards dans la traque des biens mal acquis.

Dans un entretien accordé à deux quotidiens ce mercredi, Abou Abel Thiam est allé plus loin pour expliquer le bien-fondé des allégations de l’envoyée spéciale du Président Sall. «Je ne fais pas dans la fixation sur le chiffre de 200 milliards fracs. Mais ce que je sais, c’est que la politique menée par le président de la République dans la reddition des comptes est plus importante que 200 milliards francs. Ce, compte non tenu effectivement de l’argent qui a été restitué, des immeubles qui ont été pris, des sociétés qui ont été remises dans le giron de l’Etat », renseigne-t-il dans le journal « Le Témoin ».

Le plus important, note le président du collège des délégués de l’ARTP, «c’est que beaucoup d’argent a été récupéré, c’est que les responsables ont été découverts et mis à nu, c’est que l’entreprise de reddition des comptes est aujourd’hui, entrée dans les mœurs ».

A ce propos, Abou Abel Thiam souligne que Aminata Touré a le mérite de mettre tout cela à nu, pendant que d’autres détenant pourtant l’information et les fonctions étatiques pour cela, se terrent, se planquent, certainement coupables d’avoir été de mèche avec les Arsène Lupin qui ont mis les finances publiques en péril… « Nous avons dénoncé, attaqué ce système mafieux qui consistait à braquer les biens publics. Ce braquage était l’œuvre de Madoff locaux et d’Arsène Lupin locaux, qui avaient installé un système par lequel tout leur revenait. Tout le système économique du Sénégal était entre leurs mains ».








Hebergeur d'image