leral.net | S'informer en temps réel
Mercredi 27 Octobre 2010

AFFAIRE BAOBAB INVESTEMENT : Attijari « endosse » la Tva de 3 milliards de Fcfa à la Douane


Au terme des discussions avec les Enquêtes douanières, Attijari bank a accepté d’endosser les 3 milliards de F Cfa de Taxe sur la valeur ajoutée (Tva) que Baobab Investment devait à la Douane. En même temps que les autres créanciers, la Douane va ainsi recevoir sa « part » des sept milliards de F Cfa versés par la banque au tribunal. Dans la foulée, Grimaldi a finalement transigé hier pour 100 millions de F Cfa.



AFFAIRE BAOBAB INVESTEMENT : Attijari « endosse » la Tva de 3 milliards de Fcfa à la Douane
C’est finalement Attijari bank qui va payer à la Douane les 3 milliards que cette dernière réclamait à Baobab Investment, au titre de la Tva. Selon des sources très sûres, la banque et les Enquêtes douanières se sont accordées sur la question. Les autorités douanières avaient clairement fait entendre qu’elles ne pouvaient pas revoir cette somme à la baisse d’autant que c’est de l’argent que Baobab doit au Trésor public. Ce principe retenu, il appartenait à la Douane de faire le nécessaire au niveau du tribunal pour rentrer dans ses fonds. En effet, Attijari Bank qui s’était vue adjuger les titres fonciers de Baobab pour 7 milliards de F Cfa, avait versé cette somme au tribunal. Ce montant devait, entre autres, servir à désintéresser les autres créanciers dont la Douane.

Baobab Investment avait bénéficié du régime de suspension de la Tva, qu’il s’était engagé à payer trois ans après son installation. L’échéance était arrivée à terme en 2008 et entre temps, Baobab, qui devait construire des hôtels sur la Corniche et au Cap Manuel a importé près de 8 milliards de F Cfa en matériels. Mais à la date échue, la Douane, comme le Fisc qui court aussi derrière 3 milliards, n’a pas vu l’ombre d’un sou. La Douane avait d’ailleurs déclenché une procédure judiciaire auprès du Tribunal, mais sa demande de saisie des titres fonciers de Baobab avait été rejetée. Plus tard, on fera comprendre aux douaniers que Baobab est en liquidation, ce qui empêchait toute poursuite. Mais contre toute attente, Attijari Bank à qui Baobab devait aussi de l’argent a été autorisée par le Tribunal à acheter les titres fonciers à hauteur de 7 milliards de F Cfa.
Dans la foulée, Grimaldi a finalement transigé hier pour un montant de 100 millions de F Cfa payés à la Douane. Pour rappel, cette société maritime de renom avait été mise en cause par les Enquêtes douanières pour de la marchandise non déclarée.

Cheikh Mbacké GUISSE l'asquotidien
(Plus d'informations demain sur leral .net)




1.Posté par copatriote le 27/10/2010 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

number one

2.Posté par cheikh GAYE le 27/10/2010 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'EST FORMIDABLE!
NOUS SOUHAITONS QUE LA LOI SOIT APPIQUEE A TOUSLES OPPERATEURS ECONOMIQUES ET AUX CITOYENS.

3.Posté par Stefan le 28/10/2010 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est agréable, mais qui leur a fourni ANTI-DRUG/TERRORISM CASIER.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page