leral.net | S'informer en temps réel

Ah, ce pluralisme démocratique à la Sénégalaise ! ! !


Rédigé par leral.net le Lundi 18 Mai 2020 à 00:05 | | 0 commentaire(s)|

Après la publication du communiqué dérisoire du FNR, par le site leral. net, concernant le décret n° 2020-965 du17 avril 2020, portant création et fixant les règles de fonctionnement du Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du Fonds de riposte et de solidarité contre les risques du Covid-19, ainsi que du décret n° 2020-966 du 19 Avril 2020, portant nomination du Président dudit Comité.

Donc, suite à de vaines recherches, j’ai tenu à reprendre, ici, la quintessence du texte. D’autant que le lecteur des sites où le partage a eu lieu, aura l’impression que c’est l’ami des amis de Macky qui a expressément fait le partage en guise de soutien.

‘’ Faut-il s’en prendre au gouvernement de Macky ou aux politiciens et faux résistants ‘’. Tel a été l’intitulé du texte. En effet, les députés (faux résistants), au lieu de confondre la mouvance présidentielle de ‘’Benno Bokk Yakaar’’ par une proposition de loi de finances rectificative, accompagnée d’une autre proposition de loi portant dissolution du CESE (Conseil Economique Social Environnemental et du HCCT (Haut Conseil des Collectivités Territoriales), nos faux résistants disent que : ‘’le FNR se félicite de ces décisions prises, tout en regrettant et déplorant le retard de la mise en place du Comité de suivi, qui devait être créé en amont des marchés et de toutes les décisions, concernant la gestion des opérations de secours".

Comme si cette prise de décision, n’est pas en porte-à-faux avec une gestion sobre et vertueuse. Peut-on parler de ‘’guerre contre le coronavirus’’ et laisser comme telle est la loi de finances 2020 ? Même en temps de paix, cette loi est sujette à caution ! Car des crédits inutiles, superflus trônent au budget général (appelé loi de finances). Commençons par les plus criards : Les fonds politiques (argent de poche pour Macky, Aminata…Touré et Mbengue. Certainement on en trouve chez Le Maire des Maires de Gejaway et des ses autres Maires !!!

Que les comptables et statisticiens-économistes sortent leurs calculettes, afin d’affiner l’analyse...

Maintenant franchement, blagues à part, la dissolution des ces ‘’2 stations’’ citées plus haut, ferait mal à qui ? Au peuple ou aux bras cassés politiciens ‘’mouvanciers’’ à la retraite ?

Tous les citoyens sérieux et ONG sérieuses (certaines parmi celles-ci, financées par Soros, cooptées on ne sait à quel titre sont loin de l’être), les simples démocrates, savent que leur maintien porte, objectivement, préjudice, à l’équilibre budgétaire, par voie de conséquence, au peuple sénégalais.

Que dire du maintien de la floraison des comptes spéciaux du Trésor les (’budgets dans le budget’’), totalement ignorés du citoyen lambda, des dépenses de matériel (achat de véhicules, carburant, location de logement, téléphone, billets d’avion etc.) ?

Une ‘’opération Augias budgétaire’’ qui réaffecterait tous ces crédits superflus à des secteurs qui en ont le plus besoin, profiteraient plus au Sénégalais et au Sénégal.

Assurèment, cette opération devrait commencer par les fonds politiques et être acceptée pour le président et pour des dépenses consécutives à des cas de force majeure. Un président de la République qui offre ostentatoirement, à ‘’ses’’ militants, au Palais de la République (s’il vous plaît), de quoi se payer des maisons et autres libéralités (comme l’a inauguré Abdoulaye Wade), devrait être traduit devant la Haute cour de Justice.

Le silence des députés du FNR, des députés antisystème ou pas, s’explique tout simplement par le fait qu’ils ne sont pas prêts à jeter par terre le ‘’système’’ et pensent en user, arrivés au pouvoir.

Nous croyons que le comportement du ‘’politiquement correct ou le républicainement correct’’ (‘’ils donnent, je donne’’. Ils contribuent, je contribue), les pro-colonialistes n’en n’ont cure.

"Le temps est à la formation d’une conscience politique d’homme exploité’’, comme le disait Nougbonowé.

Dakar le 06 mai 2020



Ababakar Fall-Barros
Ancien coseiller municipal
Ancien contrôleur de gestion à la Direction du Budget (Ministère des Finances)




Cliquez-ici pour regarder plus de videos