leral.net | S'informer en temps réel

Aliou Cissé se lâche en dévoilant sa liste des 23 "Lions", "on m'a taxé de dictateur, de Jammeh, d'Hitler mais..."

Aliou Sall a la gagne dans le sang et quand il perd, il le ressent au plus fort de sa personne. C'est sans doute cette rage de vaincre qui explique son comportement jugé dur avec les joueurs. "Si ça ne vas pas, j'ai tendance à le dire, et pas à mettre un masque et sourire comme si tout allait bien", martèle-t-il. Aliou Cissé est d'autant plus convaincu que ses surnoms qu'on lui colle ne lui ressemblent pas, que depuis qu'on en parle, on ne l'a jamais pris sur le fait.


Rédigé par leral.net le Samedi 31 Décembre 2016 à 08:52 | | 0 commentaire(s)|

Aliou Cissé se lâche en dévoilant sa liste des 23 "Lions", "on m'a taxé de dictateur, de Jammeh, d'Hitler mais..."
"On m'a traité de tous ces noms mais personne ne m'a jamais entendu avec un joueur, précise-t-il. Le sélectionneur national qui a publié la liste des "Lions" pour la CAN a saisi l'occasion pour se prononcer sur ses objectifs, la mission qui attend ses joueurs et l'état d'esprit qui doit prévaloir dans la tanière afin de défendre dignement leur chance de remporter le titre. C'est parce qu'Aliou Cissé sait ce qu'il a à faire avec ses joueurs qu'o=il trouve nécessaire que le Sénégal imprime sa marque à la compétition dès le début du tournoi. Ce qui lui permettra de poursuivre plus tranquillement son objectif d'aller le plus loin possible. "Il est important que le Sénégal entre bien dans la CAN. Et pour cela, il faut gagner le premier match. Un premier match, ce n'est jamais facile. Mais je pense que nous serons prêts", déclare le technicien. Non sans reconnaître que l'adversaire (la Tunisie) est de taille et nos antécédents avec lui ne nous sont pas trop favorables. Cela fait un bon bout de temps que le Sénégal n'a pas battu la Tunisie, fait-il remarquer. D'où sa prise de conscience du défi à relever pour lui et ses hommes.
source: Les Echos   



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page