leral.net | S'informer en temps réel

Après l’interdiction du préfet: Noo lank annonce une autre marche, vendredi prochain

Noo lank a été interdit de manifester hier. Mais le collectif a déposé une nouvelle demande pour le vendredi 17 septembre 2021. Et cette fois-ci, ce sera avec ou sans autorisation du préfet. En attendant, une autre manifestation est annoncée dimanche à Guédiawaye.


Rédigé par leral.net le Samedi 11 Septembre 2021 à 13:26 | | 0 commentaire(s)|

Le collectif Noo lank a mal digéré l’interdiction de sa manifestation contre la hausse des prix des denrées de première nécessité et qui était prévue hier. Il s’est plié à cette décision du préfet de Dakar, motivée par des «risques de troubles à l’ordre public, de propagation du Covid-19 et d’entrave à la libre circulation des personnes et des biens».

En conférence de presse hier, relate "Le Quotidien", les activistes ont vivement dénoncé cette décision du préfet qui «vise davantage à déstabiliser qu’autre chose». Mouhamed Diallo et ses camardes estiment, en effet, que les motivations invoquées dans sa lettre sont encore «plus scandaleuses».

Pour Papa Abdoulaye Touré, cette décision est «illégale» et «injuste». «Ce n’est pas du droit. C’est peut-être une décision politique. C’est catastrophique ce qui est en train de se passer dans ce pays. Et nous nous ne l’accepterons pas», a-t-il déploré. Justement, Noo lank, And taxawu askan wi, Frapp France dégage et bien d’autres organisations n’entendent pas renoncer à leur manifestation. Et cette fois-ci, ils comptent marcher avec ou sans autorisation le vendredi 17 septembre prochain.

A cet effet, ils annoncent avoir déposé hier une nouvelle demande avec le même itinéraire, celui de la Place de la Nation à la Rts. «Nous collectif Noo lank, nous les organisations de la société civile, nous allons marcher par ou A ou B. Nous allons continuer de mobiliser les Sénégalais afin de démontrer clairement au gouvernement, que le Peuple est à bout d’efforts et de sacrifices, en ce qui concerne la hausse des prix des denrées et la cherté de la vie de manière générale», a dit Papa Abdoulaye Touré.

Une autre marche prévue dimanche à Guédiawaye

Mais avant le 17, une autre manifestation est annoncée ce dimanche 12 septembre. Et c’est And taxawu askan wi (Ata) qui compte marcher à 9 heures, à la porte centrale du Lycée Seydina Limamoulaye. Le coordonnateur d’Ata, Babacar Mbaye, présent à la conférence de presse de Noo lank, exige la baisse des prix et non leur stabilisation. «Si d’ici le 12 septembre, les prix ne sont pas baissés, nous lancerons la campagne ‘’Manifestation fepp, Manifestions partout’’», prévient-il. Bocar Ly de Fds/Les Guelwaars de poursuivre: «Nous dirons à partir d’aujourd’hui que la gestion du Président est non pas catastrophique, mais Mackystrophique. Ce n’est plus Macky Sall contre l’opposition, mais c’est Macky Sall contre les Sénégalais ».



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page