leral.net | S'informer en temps réel
7 B

Attaque de Wafacash Nord Foire : Le film du braquage raconté par les deux militaires agresseurs


Rédigé par leral.net le Samedi 30 Mars 2019 à 11:28 | | 0 commentaire(s)|

Attaque de Wafacash Nord Foire : Le film du braquage raconté par les deux militaires agresseurs
Abdoulaye Dia et Lamine Sagna, les deux militaires arrêtés lors du braquage de l’agence Wafacash sise à Nord Foire, ont reconnu les faits lors de leur interrogatoire sous le régime de la garde-à-vue à la brigade de la Foire. D’après L’Observateur, l’un d’eux, en l’occurrence Abdoulaye Dia, a été le plus bavard.

En effet, il a déclaré aux enquêteurs de la Brigade de gendarmerie de la Foire s’être embarqué dans cette périlleuse entreprise pour avoir de quoi baptiser son enfant né le 25 mars dernier.

Sapeur-pompier de son état au Groupement de soutien de l’Armée de l’air, il soutient qu’il percevait un salaire de 135.000 F alors qu’il avait une dette de 45.000 F, défalquée chaque mois sur son salaire. Face à cette difficulté et le baptême de son enfant prévu le 1er avril prochain, il décide alors d’aller braquer une banque.

Sur les circonstances de la commission de ce braquage qu’il a ingénieusement planifié, il explique que le jour des faits (27 mars dernier), il a quitté Thiès, vêtu de sa tenue pour rallier le quartier de Nord Foire.

Une fois dans le quartier, il entre dans l’agence WafaCash et se présente à la caissière pour un échange de billets d’euros. La caissière lui répond qu’elle n’est pas en mesure de faire ce change. En réalité, ce n’était qu’un subterfuge pour espionner les lieux. Car, après cette inspection, il se rend à son lieu de service, à la base aérienne de Ouakam.

Là, il se rend dans la chambre du sous-officier en charge de la gestion du magasin « arme », dérobe la clé et emporte un pistolet et des munitions de 9 mm servant à chasser des oiseaux.

Il contacte Lamine Sagna alias Ino et lui expose le projet. Ayant convenu du principe, les deux «classe de guerre » quitte ensemble le camp militaire pour faire un tour chez une connaissance, à qui ils empruntent un scooter de marque « Liberty ». Une fois à Nord Foire, Lamine Sagne sera le premier à s’introduire, suivi plus tard d’Abdoulaye Dia.

Alors que la caissière soupçonnait que quelque chose se tramait, Dia et Sagna bondirent de leurs chaises et se ruèrent sur elle. Pistolet en main, Dia tient en joue la dame et la menace d’ouvrir le coffre-fort, sans succès. Au même moment, Lamine Sagna, à l’aide d’un ruban adhésif, tente de l’étrangler. Les gémissements de la caisse vont alerter le vigile qui vient aux nouvelles mais qui sera accueillie par Dia qui lui assenera un violent coup de poing. Faute d’avoir reussi à ouvrir le coffre-fort, les deux braqueurs ils se contentent des liasses de billets (997 249 Fcfa) qui se trouvaient sur le comptoir, avant de vider les lieux. Malheureusement pour eux, ils seront pris en tenaille par la foule puis livrés à la gendarmerie.

A la suite de Dia, son acolyte entendu a tenté de relativiser sa responsabilité. A l’en croire, il s’est rendu de transfert d’argent sur invitation de son frère d'armes, Abdoulaye Dia qui lui a demandé de l’accompagner pour rendre visite à une tante, avant de se retrouver plus tard sur ce lieu. Il précise que Abdoulaye Dia qui a amené le pistolet dont il ignore la provenance. Il a également nié s’être acharné sur la caissière Nd G. Niang. Il précise avoir été appréhendé dans un atelier de réparation de téléviseur, où il s’était retranché pour éviter d’être lynché par la foule.

Par ailleurs, il a reconnu le vol commis à Mpack pour lequel, une procédure pour sa radiation de l’armée. « On m’a accusé de ce vol d’argent. Les gens m’ont poursuivi en suivant les traces de mes pas, qui les ont conduits jusque dans ma chambre. Par la suite, j’ai remboursé cet argent.»

Lamine Sagna et Abdpoulaye Dia ont été présentés ce vendredi au procureur de la République, avant de bénéficier d’un retour de parquet.








Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos