leral.net | S'informer en temps réel
Samedi 20 Avril 2019

Aux origines de l’affaire Carrefour automobile : Amadou Ba accusé de malversations portant sur 27 milliards… ( Documents )


C’est une affaire peu banale qui secoue l’espace médiatique depuis, hier, avec les révélations du journal Les Echos concernant la société Carrefour automobile et les déboires de son patron Amadou Ba.



Aux origines de l’affaire Carrefour automobile : Amadou Ba accusé de malversations portant sur 27 milliards… ( Documents )
L’homme d’affaires dont les 3 immeubles seront mis en vente aux enchères, le 14 mai, sur la demande d’Ecobank, accuse son fils, Khadim Ba, patron de Locafrique d’avoir imiter sa signature pour accaparer ses biens. Amadou Ba qui affirme être le vrai propriétaire de Locafrique et des 34% des parts que détient la société à la Société africaine de raffinage (SAR), a indiqué au journal avoir déjà déposé deux plaintes contre son fils.
D’ailleurs, selon certaines sources, la célèbre marque allemande aurait déjà retiré sa licence d’exploitation au patron de Carrefour pour défaut de paiement d’une grosse dette. Ces mêmes sources affirment également que la Banque Régionale des Marchés (BRM) aurait également fait condamner l’homme d’affaires pour faux et escroquerie, concernant plusieurs dossiers.
Dans tous les cas, le différend entre Amadou et son fils Khadim ne date pas d’aujourd’hui, et a démarré, il y a 2 ans, à la suite d’une plainte en date du 23 janvier 2017, déposée à la Division des investigations criminelles, par Khadim Ba et d’autres personnes, qui seraient actionnaires de Carrefour automobile contre Amadou Ba, pour abus de biens sociaux, faux et usages de faux et malversations financières pour un préjudice de 27 milliards de francs.
Nous publions en facsimilé le courrier que les avocats de Khadim Ba et compagnie ont adressé au Procureur en date du 28 mars, faisant la genèse de cette affaire.
fac_simile.pdf fac similé.pdf  (971.92 Ko)




La rédaction de leral.net