leral.net | S'informer en temps réel

Bilan macabre des accidents de la route: Plus de 250 personnes tuées en l’espace de 5 mois

La route continue de faire son lot de victimes. Selon les statistiques de la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers, entre les mois de janvier et de juin 2021, les accidents de la route ont fait 257 morts et 12.379 blessés.


Rédigé par leral.net le Vendredi 4 Juin 2021 à 10:04 | | 0 commentaire(s)|

Bilan macabre des accidents de la route: Plus de 250 personnes tuées en l’espace de 5 mois
Les accidents de la route continuent de faire des victimes. Les statistiques de la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers, à mi-chemin, font état de deux cent cinquante-sept (257) décès causés par les accidents de la route entre janvier et juin 2021. Les sapeurs pompiers ont dénombré également douze mille trois cent soixante-dix-neuf (12.379) personnes blessées, lors de leurs cinq mille cent vingt-neuf (5129) interventions.

Capitaine Diène Ngom, qui dirige la Brigade, détaille le modus operandi de son service, chiffres à l’appui. Selon lui, ce que ses éléments retiennent en priorité lors des interventions d’accidents de la circulation, ce sont les victimes de l’incident. Les statistiques donnent une idée plus claire de l’ampleur du phénomène.

«Nous avons fait cinq mille cent vingt neuf (5.129) sorties faisant un nombre de douze mille trois cent soixante-dix-neuf (12.379) blessés. Nous avons eu à assister deux cent cinquante-sept (257) décédés», déplore capitaine Ngom, dans les ondes de nos confrères de la Radio futurs médias (Rfm).

D’après l’analyse de spécialistes, le facteur humain, notamment la mauvaise conduite, reste la principale cause des accidents de la circulation. Viennent ensuite manque de discipline, le non-respect du code de la route, ainsi que la vétusté des automobiles qui assurent la circulation interurbaine entre les régions et l’usage de pneus d’occasion.
.
De l’avis du directeur des Transports routiers, les causes des accidents qu’il a notés, sont soit un excès de vitesse, soit un dépassement dangereux. Cheikh Omar Gaye soutient, par ailleurs, que le seul moyen de lutter contre le comportement humain, reste l’application stricte de la loi, c’est-à-dire le contrôle et la sanction en cas d’infraction commise par les usagers de la route.

En outre, l’usage de pneus importés est listé parmi les facteurs à prendre en compte. Seulement, les autorités compétentes traînent les pieds quant à la réglementation du secteur de l’importation des pneus de deuxième main. Autant de facteurs qui constituent in fine, les causes du décompte macabre des accidents de la route, qui peinent à trouver un frein.





L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page