leral.net | S'informer en temps réel

CONGRES DU PDS : Comment Wade veut positionner Karim

Le Parti démocratique sénégalais (PDS) tiendra son congrès à la fin du mois de novembre prochain. A quatre mois de l’élection présidentielle de 2012, prévue au mois de février. Mais que cache ce congrès auquel le Président Wade semble tenir profondément ?


Rédigé par leral.net le Mercredi 9 Mars 2011 à 11:03 | | 8 commentaire(s)|

CONGRES DU PDS : Comment Wade veut positionner Karim
Selon des sources dignes de foi, le Secrétaire général national du PDS veut reprendre en main son parti avant les élections. Mais, précisent-elle aussitôt, c’est pour le remettre à son fils. A la vérité, le congrès sera l’occasion de mettre en orbite Karim Wade.

Fort de l’expérience des locales de 2009, le Président Wade est aujourd’hui convaincu que son fils ne pourra pas lui succéder sans avoir la haute main sur un appareil électoral tel que le PDS. Surtout qu’il est désormais convaincu que Karim Wade n’a d’autre choix que de passer par les urnes. Une manipulation de la Constitution relève d’une autre époque. Les Sénégalais ont acquis une maturité électorale et il serait hasardeux et même dangereux d’essayer de faire passer en force un dauphin. Mais le hic, c’est que Karim Wade ne maîtrise pas encore l’appareil PDS. Il a tenté de l’affaiblir, pour le récupérer ensuite, avec la «Génération du concret». Malheureusement pour lui, ce mouvement n’a pas su dépasser les contours du slogan qui l’enveloppe. Et le temps presse. Il fallait changer de stratégie. Et le contrôle du PDS semble être plus opportun aux yeux du Président Wade.

Dans cette perspective, le chef de l’Etat va d’abord permettre à Karim Wade de contrôler les différentes instances du PDS. C’est ainsi que sera organisé le congrès des jeunes dans un mois. L’Union des jeunesses travaillistes libérales (UJTL) va à cette occasion changer de direction. Rattrapé par la limite d’âge, Mamadou Lamine Keïta ira à la «retraite». Mais aussi, bien que proche d’Abdoulaye Baldé, il est aujourd’hui contesté au sein de la «Génération du concret». Il sera remplacé par un proche de Karim Wade.

Le scénario est identique du côté des femmes qui vont tenir leur congrès les 21 et 22 mai prochains. Ce sera l’occasion de renouveler le personnel dirigeant de l’instance des femmes. La vieille garde incarnée par Awa Diop sera ainsi mise à l’écart au profit d’Awa Guèye Kébé et d’Awa Ndiaye, entre autres.

Tout devrait être au point en novembre. Et le congrès ne serait qu’une formalité pour installer Karim Wade à la tête du PDS. Mais les «bannis» accepteront-ils leur nouvelle situation ? Personne ne peut prévoir leur réaction. Sans compter qu’Idrissa Seck et d’autres libéraux de la première heure sont à l’affut. Une rébellion est vite arrivée.

Amadou DIOUF rewmi



1.Posté par le libéral le 09/03/2011 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si c'est le cas ce serait une catastrophe ! en route vers le gouffre

2.Posté par penda thioro le 09/03/2011 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce nest seulement pas en route vers le gouffre comme le dit mon predecesseur.mais vers le chaos.mais cest bien avec les anciens du pds qui se laissent faire et accepter des gens fabriqués de toute pièces venues de chine.ils doivent s'inspirer d'idrissa seck, celui-là qui ose dire non

3.Posté par MORY le 09/03/2011 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MESSAGE A TOUS LES JEUNES
En temps que jeune, soucieux de ce qui se passe dans mon pays, l’état du Sénégal d’aujourd’hui m’inspire beaucoup inquiétude.La façon dont on comprend le terme « démocratie » nous cause beaucoup de mal et nous causera encore beaucoup de mal.Le problème du Sénégal, c’est vous et moi ou encore c’est les sénégalais. L’ONU favorise la démocratie dans le monde. Cette démocratie est accueillie de façon incomprise dans beaucoup d’Etats du monde particulièrement en Afrique(…).Beaucoup de pays utilise la démocratie pour remettre en question les principes républicains or la république, elle est nécessaire si nous voulons bâtir sur la longue durée une démocratie véritable. Il faut un retour à la raison, Nous devrions maintenant prendre conscience de ce qui se passe sur cette terre-mère. Il est temps, nous les jeunes, de voir le monde d’une autre manière, nous devons reconnaitre que c’est nous que les dirigeants du monde utilisaient pour diriger le monde ou une partie du monde. Aujourd’hui nous ne devons plus accepter d’être berner par des discours périodiquement tenus par les hommes politiques qui ne crient que leur intérêt
Aujourd'hui’ hui le sénégalais a maitrise comment faire du mal à autrui.Le sénégalais a maitrise comment déstabiliser le pays. Ainsi, il sait qu’il vit dans un environnement hostile, un pays en danger. Néanmoins toute tentative de le raisonner serait futile. Le problème du Sénégal c’est vous et moi, nous n’avons pas la volonté de changer et nous traitons le pays comme nous nous traitons les uns les autres. La Déclaration universelle des droits de l’homme avec son article 19 “tout individu a la liberté d’opinion et d’expression», laquelle utilisent des personnes mal intentionnées pour ternir l’image d’autrui, qui peut même aller jusqu’à ruiner toute une famille. Une démocratie qui donne la chance a tout le monde d’être compètent. Une démocratie qui se traduit par des mouvements de manifestation aboutissant à des affrontements entre forces de l’ordre et civils(…)des saccages des biens publiques qui appartiennent au peuple sénégalais.
Des hommes qui se réclament républicains et hommes d’Etat ,alors qu’un homme d’Etat doit être au-dessus de la mêlée, avoir une main critique et pouvoir observer un recule, comme Ousmane Tanor DIENG,un Abdoulaye Bathily,un Moustapha Niass, se permettent de comparer notre cher pays, un pays républicain, un pays où il y a la démocratie ,même si elle est débridée, un paye de paix, un pays de valeurs, a des pays Arabes comme Egypte,Lybie,Tunisie qui s’entretuent aujourd’hui parce que tout simplement la democratie n’y trouve pas ses lettres de noblesse. Ces leaders rancuniers, mauvais perdants poussent la jeunesse a suivre les Arabe au moment ou aucuns de leurs fils ne mettent leur pied au pays quand instabilité s’installe.Nous les jeunes soyons conscients, aimons notre pays et accompagnons toujours le gouvernement qui est en place,que ca soit le parti au pouvoir ou après l’opposition,peu importe l’essentiel c’est de faire preuve de patriotisme sans reproche. Le Sénégal nous appartient nous tous.Les biens publiques qu’on saccage lors des manifestations, n’appartiennent pas au gouvernement mais plutôt a nous les sénégalais ; ainsi c’est nous qui allons payer les pots casser,comme on dit en wolof : « diaxaan di sawla,sabopp rek ngay saw »et tous ces saccages il y a toujours la main des leaders d’oppositions ce qu’on ne doit pas accepter. Le temps presse pour ouvrir notre cœur et notre conscience, parce que le Sénégal n’est plus capable d’absorber la vengeance et la négativité des personnes qui y vivent.
Apres ces hommes, viennent certains journalistes opportunistes payes par l’opposition pour secouer le Senegal.Ces hommes sont Souleymane Jules Diop, Cheikh Yerim SECK , Sidy Lamine NIASSE qui croient tous savoir dans le monde. Tous ces hommes qui poussent les Sénégalais a un soulèvement populaire doivent être traduits a la justice, les juger, les condamner 10ans ferme plus travaux forces et tout patriote qui aime le Sénégal sans tricherie doit penser ainsi. Notre Sénégal socialement et politiquement sain ne doit pas courir le risque de voir perturber cette stabilité sociale et politique que le monde entier nous envie.
Enfin ceux qui se réclament société civile comme Penda Mbow et Amsatou Sow Sidibe.Ces femme également avancent toujours des propos qui peuvent secouer le pays et je pense qu’il y a des choses à ne pas dire pour le bien de la paix sociale.
Il est jamais interdit de critiquer un régime mais cela doit se faire avec beaucoup de lucidité avec patriotisme mais malheureusement tel n’est pas toujours le cas pour ces brebis galeuses. Idrissa Seck,Macky Sall,Cheikh Bamba Dieye, voilà des gens qui critiquent mais n’avancent jamais des idées qui peuvent aboutir aux soulèvement populaires. A celui qui peut comprendre peu de mots suffissent.

Papa Mory GUEYE, étudiant sénégalais en Russie
Papizo85@yahoo.fr

4.Posté par ba abdoulaye le 09/03/2011 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c bon c nous qui avons dit goorgui dolli nious

5.Posté par yatsene le 09/03/2011 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c vré abdoulay ta raison mai soyons patient rek 2012 c pa loin et il auront une tré tré tré grande deception

6.Posté par racine le 10/03/2011 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« Aîda Mbodji : Vice Présidente du Sénégal. »
Aberration, Infamie, que dire de cette idée saugrenue sinon que, se serait le PDS en lambeaux, le Sénégal à l’envers.
Interrogeons- nous sur le pourquoi de cette subite et surprenante occupation de l’espace médiatique par Aîda Mbodji, surtout pour distiller une aussi grave information au travers d’articles de journaux et via internet qu’elle paye du reste chèrement.
Elle porte le discrédit sur le PDS et sur le Président de la République car l’information est fausse, archi fausse. C’est purement et simplement de la diffusion de fausses nouvelles, de la diffamation. Elle est habituée des faits car, c’est elle qui avait fait écrire à un journaliste qu’Aminata TALL et Awa NDIAYE s’étaient battues au Palais, et que Farba SENGHOR qui s’interposait entre elles avait reçu une bonne gifle. Enquête faite, le journaliste interpellé, tout s’est avéré faux. Le Président de la République n’en revenait pas.
Quel est le profil d’Aïda Mbodji pour faire ce trafic d’influence, la présentant comme une potentielle vice-présidente ? Elle n’a ni la personnalité, ni la classe, encore moins le bagage de Aminata Tall, Awa NDiaye et consort.
La vérité est qu’elle ne détient que le Brevet obtenu après deux tentatives infructueuses, militante du PS, elle y a toujours été reléguée au second plan, avant de transhumer au PDS après l’Alternance. Bambey garde encore en mémoire son combat opiniâtre contre le PDS et Maître WADE qu’elle surnommait « Fantömas » en prédisant qu’il ne serait jamais Président de Sénégal. Aujourd’hui la vérité est autre, WADE est bel est bien Président et elle a le culot de se prononcer par presse interposée sur son poste de Vice-présidence.
Le minimum que le Président attend d’un aussi proche collaborateur c’est avant tout de la crédibilité dans le Parti, dans sa localité et dans le Pays.
Au niveau national, aucune femme du PDS ne la supporte, tous les responsables libéraux la boycottent à commencer par les PCR de la fédération de Bambey, où elle est minoritaire et fait partie de ceux qui ne souhaitent pas l’installation des secteurs et la poursuite du processus de renouvellement des instances du PDS. Dans la Commune, elle est en conflit avec : l’administration, le Préfet en tête, les jeunes de l’ODCAV et du Conseil de la Jeunesse tous traînés devant la gendarmerie sans succès, les commerçants qui pour la première fois avaient même observé une journée morte, les pratiquants des arts martiaux expulsés des locaux de la Maire
Bambey retient son souffle devant l’assignation qu’elle a servie à son propre grand-frère devant la Tribunal de Diourbel pour le 24 mars 2011.
L’occasion sera très bonne pour expliquer devant le Tribunal la provenance de ses millions, car elle est la principale intéressée dans cette affaire, elle devra aussi éclairer l’opinion sur l’utilisation faite des fonds de la Mutuelle des Femmes, une enveloppe de l’ordre de 100 millions de francs.
Enfin Aîda, miroiter aux Bambey un mensonge aussi grotesque que ta nomination à la vice-présidence ne les fera pas reculer devant leur détermination à te réduire à ta plus simple expression, dans leur intérêt propre et dans l’intérêt du PDS.

7.Posté par Bozz le 10/03/2011 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et Karim est en bonne posture.

8.Posté par gabriela le 10/04/2011 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pk les mec sont des nul?

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Cliquez-ici pour regarder plus de videos